Temps (très) menaçant sur l´Oryx

Doha 2006
DR

A l´heure qu´il est, il devrait déjà avoir mis le cap vers le nord pour rejoindre la prochaine marque de parcours obligatoire, l´île Maurice. Mais une dépression tropicale est en train de se développer au dessus de cette petite île ensoleillée de l´océan Indien. D´après le bureau américain d´études météorologiques (US Met office), spécialiste de la surveillance des cyclones, cette perturbation a des chances d´évoluer en quelque chose de plus menaçant. Un « quelque chose plus menaçant » » qui pourrait bien être un véritable cyclone…

Dans son carnet de bord, le skipper de Doha 2006, Brian Thompson, ne cache pas son inquiétude : «  »nous essayons de faire le plus d´Est possible maintenant, tant que nous le pouvons, pour anticiper ce prochain système. Pour l´instant, il ne s´agit que d´une petite anomalie sur les images satellite, mais à chaque nouvelle prévision cela devient de plus en plus clair, et il y a maintenant pas mal de «  »chances » » que cela donne naissance à un cyclone. Ce phénomène météo devrait concerner directement l´île Maurice, qui est une marque de parcours à laisser à bâbord. En d´autres termes, les vents vont souffler très fort de secteur nord du côté Est de la dépression, et il ne serait pas prudent de les affronter. De l´autre côté, à l´ouest de ce système, les vents souffleront de secteur sud, mais si nous voulons en bénéficier, nous ne pouvons pas passer la marque de parcours de l´île Maurice. Il reste toutefois une option : prendre très au large du côté Est et laisser la dépression à bâbord. Mais dans cette région à l´extérieur de ce système météo, les vents seront très faibles donc ce n´est pas si simple. Si la dépression évolue de façon inattendue, nous risquons d´avoir du mal à nous échapper «  ». Par ces mots, Brian Thompson pense évidemment à une violente tempête imprévisible qui pourrait anéantir leurs chances de victoire et mettre en péril leur sécurité.
«