Armel Le Cléac´h en convoyage vers New York

Convoyage Banque Populaire vers New York départ de Lorient
DR

Le skipper du Maxi Trimaran Solo Banque Populaire VII s’appuie sur deux belles expériences en solitaire couronnées de succès, la Méditerranée et la Route de la Découverte, pour aborder avec sérénité et confiance ce nouvel Everest. « J’ai pris confiance au fil des records », explique Armel, « notamment sur la Route de la Découverte en janvier dernier, où j’ai rencontré des conditions très ventées. Cela a été une expérience très enrichissante. J’ai vu que je pouvais tenir des moyennes élevées, avec ce record des 24 heures (677 milles à 26,8 nœuds de moyenne NDLR)… Plus je navigue, plus je suis à l’aise, et plus l’optimisation des performances se fait précise. Je me sens en confiance sur un super bateau… A moi de m’adapter aux conditions qui me seront proposées sur l’Atlantique Nord. J’attends en tous cas de ce voyage aux USA un gain conséquent d’expérience. J’aurai à terme effectué  4 transatlantiques, dont deux en solo. »      

Armel Le Cléac’h approche ainsi cette tentative de record avec minutie. « Le convoyage s’annonce bien, puisque l’anticyclone a eu la bonne idée de se recentrer sur la France. Nous allons glisser « par dessous » jusqu’aux Açores, en profitant de vents portants. La seconde partie du parcours vers New-York devra se négocier aux allures plus proches du vent. Nous estimons notre temps de traversée à une grosse semaine. »

Le Maxi Solo Banque Populaire VII part vers les Etats-Unis dans un état de préparation optimum. Il viendra dans les derniers jours de mai s’amarrer dans la marina de Brooklyn, sur l’Hudson et non loin de la statue de la Liberté. « Ce sera mon premier voyage à New York, c’est très excitant », avoue Armel. Le stand by, la phase d’attente et de surveillance de la bonne fenêtre météo débutera dès le 2 juin.