Transat Jacques Vabre. Sébastien Rogues et Matthieu Souben sur Primodial vainqueurs en Ocean Fifty

Sébastien Rogues et Matthieu Souben ont franchi les premiers la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre cette nuit à 3h30 du matin. Une course magnifiquement menée et engagée.

Ce lundi 22 novembre, à 21 heures 54 minutes et 14 secondes en Martinique (mardi 23, à 2 heures 54 minutes et 14 secondes en heure métropolitaine), Sébastien Rogues et Matthieu Souben ont franchi la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en première position de la catégorie Ocean Fifty. Le duo aura mis 15 jours 13 heures 27 minutes et 14 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 15,40 nœuds, mais il a réellement parcouru 6536,56 milles à 17,50 nœuds.

C’est dans la nuit noire, éclairée par la pleine lune, et arrosée par une pluie fine, que Primonial a coupé la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre 2021 mouillée à l’entrée de la baie de Fort-de-France. Les deux marins, Sébastien Rogues et Matthieu Souben, sont les premiers des 150 encore en course à rallier la Martinique. Dès le passage du Rocher du Diamant, au sud de l’île, ils ont commencé à célébrer, avant de laisser totalement exploser leur joie au passage de la ligne.
Les premières réactions :
Sébastien Rogues : « Nous sommes heureux des efforts qui ont été menés, nous nous sommes donnés, sans rien garder, et ça a payé. C’est génial. Passer 15 jours sur le bateau avec Matthieu a été un plaisir. Nous avons exactement la même conception de la navigation, nous sommes toujours en phase sur la manière d’utiliser un bateau, sur le rythme, le tempo. La différence s’est faite à beaucoup d’endroits, il fallait de la rigueur. Nous arrivons avec un bateau qui n’a subi aucune casse, rien. Peut-être que nous avons perdu le capuchon du stylo, mais ça s’arrête à peu près là. Ce sont des moments rares dans une vie. Nous allons profiter, savourer. »

Matthieu Souben : « L’aventure humaine, l’aventure sportive, c’est plein d’émotions en même temps. Nous rendons une très, très belle copie, donc c’est le plaisir du travail bien fait aussi. De ne pas avoir eu de problèmes, ou d’avoir su les gérer. Nous ne nous attendions pas à ce que ça soit facile, nous avions dit avant le départ qu’il n’y avait pas de favori. Nous sommes très contents, elle est vraiment belle celle-là, nous n’avons pas fini de savourer. Cette transat a été dure car elle a été longue, plus longue que prévu. Elle a demandé beaucoup d’engagement, le jeu d’échecs sur l’Atlantique a commencé dès Ouessant, c’est très tôt. Nous avons laissé beaucoup d’énergie et nous arrivons à plat. »

Le résumé de la course de Primonial :
Deuxième à la sortie de la Manche, le tandem Sébastien Rogues – Matthieu Souben a bataillé en tête de flotte pendant plusieurs jours aux côtés de leurs concurrents. Sur les talons de Koesio dans les alizés portugais, Primonial a pris la tête de la flotte des Ocean Fifty à la suite d’une négociation parfaite des îles Canaries par l’ouest. Il est ensuite parvenu à creuser un écart conséquent, allant jusqu’à 200 milles, avec ses concurrents sur la route vers la zone de convergence intertropicale. La descente fut rapide et bien que le Pot-au-noir fit fondre leur avance, il ne redistribua pas les cartes. Les deux marins ont exploité à fond leur Primonial, vainqueur de la dernière Route du Rhum, pour reconstituer leur avance, et ont trouvé les bons réglages pour pousser le bateau au maximum de sa performance jusque dans les derniers instants, pour conserver leur place de leader. Le duo Rogues – Souben, fort d’une troisième place sur la course il y a deux ans, a su accélérer aux bons moments et tenir le rythme élevé que la flotte des Ocean Fifty imposait cette année. Les deux marins signent une course sans faute, à la hauteur de sa préparation.
Les chiffres de la course de Primonial :

  • Arrivée à 21 heures 54 minutes et 14 secondes en Martinique (mardi 23, à 2 heures 54 minutes et 14 secondes en heure métropolitaine).
  • Transat Jacques Vabre bouclée en 15 jours 13 heures 27 minutes et 14 secondes.
  • Primonial a parcouru les 5800 milles du parcours théorique à la vitesse moyenne de 15,40 nœuds.
  • Sébastien Rogues et Matthieu Souben ont en réalité parcouru 6536,56 milles à la vitesse moyenne réelle de 17,50 nœuds.
  • Passage du waypoint Fernando de Noronha : le 18 novembre à 3h32 UTC (en 1ère position).