Transat Jacques Vabre. Erwan Le Roux et Xavier Macaire deuxième en Ocean Fifty

FORT DE FRANCE, MARTINIQUE - NOVEMBER 22 : Ocean Fifty Koesio, skippers Erwan Le Roux and Xavier Macaire, is taking second place of his category in the Transat Jacques Vabre in Fort de France, Martinique, on November 22, 2021. (Photo by Jean-Marie Liot / Alea)

Erwan Le Roux et Xavier Macaire ont franchi la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en 2ème position de la catégorie Ocean Fifty deux heures après Primonial.

Koesio aura mis 15 jours 15 heures 55 minutes et 12 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 15,30 nœuds, mais il a réellement parcouru 6626,30 milles à 17,63 nœuds. Son écart au premier, Primonial, est de 2 heures 27 minutes 58 secondes. Erwan Le Roux et Xavier Macaire n’ont jamais rien lâchés et ne sont restés jamais loin de Primodial sans parvenir à trouver la possibilité de les passer.

Premiers mots d’Erwan Le Roux : “Nous avons fait une super course avec Xavier à bord de Koesio. Nous n’avons rien lâché, nous avons animé le débat et avons joué les premiers rôles. Ça s’est ensuite joué à Tenerife, à Madère, où Primonial a choisi une autre option et a eu jusqu’à 200 milles d’avance. Ils ont super bien navigué, ils ont été vite tout le temps et ils méritent leur victoire. J’ai été subjugué par leur vitesse et par leur réussite stratégique. Bravo à eux. Pour qu’il y ait une belle régate, il faut des bons concurrents et je pense qu’avec Leyton, Primonial et Solidaires en Peloton – Arsep, et toute la classe de manière générale, c’était assez serré. Il n’y a pas eu de gros écarts et la régate a été intense. Cette deuxième place nous va a merveille.« 

Xavier Macaire : “Super satisfaisant. Nous avions envie de bien faire, mais nous ne savions pas trop comment nous situer. Très vite, dès la première nuit, nous étions aux avant-postes, puis au bout de deux jours nous étions en tête. Nous y sommes restés quelques jours. Ce fut une belle aventure, un eau bateau, un beau partenaire, un beau skipper, une belle course, je suis ravi ! Je suis très content de cette participation avec Erwan, sur ce bateau formidable et ce parcours gigantesque. Nous avons bien donné tout en nous préservant. Une transat, c’est éprouvant. Maintenant, nous avons l’habitude et ça devient une normalité. Mais ça ce l’est pas. Ça reste une épreuve éprouvante pour le corps, la fatigue, dans des conditions humides et chaudes avec des efforts à faire dans les manoeuvres, des réflexions à avoir dans les stratégies. Pour autant, nous arrivons lucides et frais et je pense que c’est ce qu’il faut faire pour faire un résultat. Ça fait toujours quelque chose d’arriver d’une transat, il s’est passé beaucoup de choses. C’étaient quinze jours de régate qui marquent une vie donc forcément ça fait quelque chose d’arriver.« 

Le résumé de la course de Koesio :

Sur leur plan Verdier de 2020, plus léger de la flotte des Ocean Fifty, Erwan Le Roux – Xavier Macaire ont montré qu’ils étaient très à l’aise. Les deux marins auront été au coude-à-coude avec leurs concurrents tout au long du parcours. De l’entrée du golfe de Gascogne aux Canaries, le multicoque violet a dominé la course, avec une avance allant jusqu’à 50 milles au passage de Madère. Leur option de passage entre Tenerife et Gran Canaria le 12 novembre laissa l’avantage à Primonial. Par la suite, le tandem s’est affairé à une bataille de haut niveau avec Solidaires en Peloton – ARSEP jusqu’au point de passage de Fernando de Noronha, puis avec Leyton jusqu’à la ligne d’arrivée. Le duo conserve sa place, malgré des problèmes d’énergie, survenus le 19 novembre, les handicapant pour la navigation, et décroche une jolie seconde place à l’arrivée !