« Décision dans quelques heures … » » »

Olivier de Kersauson
DR

«Nous nous sommes arrêtés pour une avarie grave, en réalité elle est très grave » confiait Olivier de Kersauson à 8 heures (française) ce matin. L´exploration du bras de liaison est encore en cours, mais d´ores et déjà le constat est clair : «Nous avons eu une chance inouïe de pouvoir gagner Perth avec un bateau qu´on ne peut pas considérer comme navigable. Si nous avions dû nous appuyer sur tribord, je ne pense pas que nous aurions tenu plus de 20 heures. Ce qui signifiait une perte de Geronimo. Nous avons eu cette chance parce que les conditions météo nous l´ont permis. En descendant plus sud pour faire un arc de cercle et remonter vers Perth, nous avons pu rester sur le même bord. La vie est ainsi faite, il peut nous arriver de gros pépins et, en parallèle, bénéficier de coups de pouce du destin. Nous aurions pu aussi avoir ce problème au milieu de nulle part et être en perdition. C´est comme avoir une attaque cardiaque à proximité de l´hôpital américain. A posteriori, ça fait froid dans le dos, mais on est sauf».