Transat Jacques Vabre. Edmond de Rothschild, Koesio, Apivia les favoris sont là

KOESIO - ERWAN LE ROUX / XAVIER MACAIRE Voile - Course - Race - Duo - Sailing - onboard © Jeremie Lecaudey

Les Ultime, emmenés par Maxi Edmond de Rothschild, et les Ocean Fifty, menés par Koesio, ont poursuivi leur descente à belle allure, avant un nouveau ralentissement bientôt. Pendant que les Class40 prennent, toujours, leur mal en patience.

- Publicité -

Les Ultime bientôt de retour dans du petit temps ?
La belle bagarre se poursuit parmi les géants, après un peu plus de trois jours de mer. “Nous étions bord-à-bord au milieu de la nuit avec Sodebo, au passage du cap Finisterre, à environ 40 nœuds, raconte Franck Cammas, à bord du Maxi Edmond de Rothschild, c’est serré, il y a du très bon niveau de vitesse et de tactique, ce qui offre un beau spectacle.” Le bateau du duo Cammas-Caudrelier conserve toujours la tête. Mais, après avoir effectué une belle descente des côtes ibériques (plus de 550 milles en 24 heures, de quoi se réjouir d’un golfe de Gascogne “qui n’a jamais été aussi lent”), voilà qu’un nouveau coup d’arrêt pourrait se présenter aux trimarans, poursuit Cammas : “le vent a déjà commencé à faiblir, nous allons devoir régler le bateau en mode petit temps comme à la fin du golfe”.

La flotte Imoca perd un deuxième candidat
Après Bureau Vallée dans la nuit de dimanche à lundi, un deuxième 60 pieds a démâté ce mercredi après-midi. Le 11th Hour Racing Team Alaka’i de Justine Mettraux et Simon Fisher est ainsi contraint à l’abandon. Les deux skippers sont sains et saufs et sécurisent pour le moment la situation.

Etant donné qu’Alaka’i faisait la jonction entre le groupe de tête et les poursuivants, ils sont désormais 6 à se détacher sérieusement à l’avant : Apivia, encore et toujours leader, suivi de LinkedOut 34 milles derrière, puis de Initiatives-Coeur, Charal, 11th Hour Racing Team Mālama et Arkea Paprec. Et si les multicoques, hier soir et cette nuit, ont choisi de passer entre le DST (zone interdite aux bateaux de la course) et les terres espagnoles, les Imoca ont préféré contourner le dispositif de séparation de trafic par l’ouest. Trace initiée par Charlie Dalin et Paul Meilhat, et suivie par tous les autres. A noter que les écarts au sein de la flotte Imoca devraient se creuser, puisque les bateaux de tête profitent d’une bonne quinzaine de noeuds de vent, alors que les bateaux de l’arrière sont toujours scotchés par la dorsale anticyclonique.

Les 7 Ocean Fifty en moins de 100 milles
Pour vivre heureux, restons groupés. C’est la devise des 50 pieds sur ce début de course. Le dernier du paquet, Groupe GCA – 1001 Sourires, pointe à près de 100 milles de la tête. Koesio, le trimaran d’Erwan Le Roux et Xavier Macaire, est toujours leader. L’attendu Leyton figure en 5ème position, en embuscade. Sam Goodchild racontait cet après-midi :”Nous avons perdu un peu de milles donc nous allons essayer de rattraper les autres devant. Nous avons trouvé des alizés sur les côtes portugaises de 15/20 nœuds, avec un enchaînement d’empannages pour rester dans le bon sens du vent jusqu’aux Canaries. Certains bateaux ont pris de l’avance, nos petites erreurs de début de course nous ont coûté cher. Mais nous allons saisir les opportunités dès que nous en aurons.”

Statu quo en Class40
Si, ces dernières 24 heures, les bateaux les plus au sud (multicoques et premiers monocoques) ont enfin pu lancer leur course en touchant de l’air, ça n’est toujours pas le cas des Class40. Certains bateaux n’ont progressé que d’une cinquantaine de milles depuis hier soir (soit une vitesse de… 4 km/h !), victimes d’un golfe de Gascogne décidément capricieux. Cette flotte ralentie est toujours menée par La Manche #EvidenceNautique. “Journée relativement tranquille, on profite de notre classement et on a décidé de prendre l’apéro à bord ce soir pour fêter ça”, s’amuse Nicolas Jossier, partenaire d’Alexis Loison. En se languissant malgré tout de la suite : “On a hâte de passer la pointe espagnole, et d’attaquer les glissades vers des températures meilleures”. A noter que l’équipage de Polka Dot poursuit, esseulé, dans son option ouest. Verdict dans quelques jours.

Classements de 18h (HF) :

Ultime

  1. Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas – Charles Caudrelier)
  2. Sodebo Ultim 3 (Thomas Coville – Thomas Rouxel)
  3. SVR – Lazartigue (François Gabart – Tom Laperche)

Ocean Fifty

  1. Koesio (Erwan Le Roux – Xavier Macaire)
  2. Solitaires en Peloton – ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus – Frédéric Duthil)
  3. Primonial (Sébastien Rogues – Matthieu Souben)

Imoca

  1. Apivia (Charlie Dalin – Paul Meilhat)
  2. LinkedOut (Thomas Ruyant – Morgan Lagravière)
  3. Initiatives-Coeur (Samantha Davies – Nicolas Lunven)

Class40

  1. La Manche #EvidenceNautique (Nicolas Jossier – Alexis Loison)
  2. Volvo (Jonas Gerckens – Benoit Hantzperg)
  3. Lamotte Module Création ( Luke Berry – Achille Nebout)