Thomas Coville aux abords de Madère

Sodebo Tour du Monde 2013
DR

Depuis son départ, le skipper n’a de cesse de manœuvrer pour tenir le tableau de marche de ce premier round atypique défini avec ses routeurs. En élève appliqué, Sodebo a franchi ce matin les premiers 1000 milles de son périple. La nuit dernière fut pourtant agitée le long du Portugal avec 40 nœuds en rafales mais avec un angle de vent plus favorable qu’annoncé. La brise et la mer se sont alignés au fur et à mesure, ce qui a permis au skipper d’allonger la foulée et de maintenir des vitesses au-delà de 22 nœuds.

Au petit matin, le vent est retombé en dessous des 25 nœuds dans un secteur nord-nord ouest, obligeant Thomas à remettre de la toile. Sodebo va sortir progressivement de ce système dépressionnaire et le vent va continuer d’adonner. La grisaille devrait enfin s’estomper et le skipper retrouvera enfin des températures plus clémentes.

Place au portant

L’heure est à la glisse sous petit puis grand gennaker pour la première fois de ce tour du monde ! Le solitaire peut enfin se reposer un peu avant de négocier dans la soirée le passage dans l’Ouest de Madère en glissant le long de la courbure de l’anticyclone des Açores. Après Madère, il devrait croiser au large de l’archipel des Canaries demain en fin de journée, poussé par les prémices des alizés de Nord-Est.

Situation à 17h
34 milles de retard sur la performance de Francis Joyon
Distance parcourue : 1127 milles
Distance jusqu’à l’arrivée : 22 339 milles
Vitesse actuelle : 16,9 noeuds