Foncia pulvérise le record du Tour de l´île de Wight

Foncia contre Oman Sail Artemis Challenge
DR

Quelle journée pour Michel Desjoyeaux et ses hommes sur le MOD70 Foncia ! Ils ont non seulement remporté le tour de Wight en temps réel, mais ont réussi à pulvériser le record absolu en vigueur depuis 2001.  Ce temps de référence établi par PlayStation mené par Steve Fossett était de 2h 33m 55s. Foncia réduit le temps sur ce parcours de 50 milles de 12 minutes et 30 secondes.

Michel Desjoyeaux : « C’était super! Le soleil était au rendez-vous et on a pu profiter d’une jolie brise le long du parcours. Il fallait effectuer quelques virements de bord pour arriver devant les Needles, ce qui nous a ralentis. Oman Sail était plus rapide au près et est passé devant nous, mais a raté son dernier virement de bord, nous permettant de le dépasser, d’accélérer et de franchir la ligne en tête. C’est la première fois que je fais ce tour de Wight, mais c’était une bonne expérience ! »

Du côté des IMOCA 60, les deux unités en lice sont parties dans l’autre sens autour de l’île. Mené par Mike Golding, Gamesa qui a formé une équipe avec Foncia pour l’occasion, est arrivé devant Artemis Ocean Racing mené par les Britanniques, Nick Dempsey et Lucy MacGregor. Mike Golding était également très satisfait de sa journée. « Tout s’est bien passé aujourd’hui. Foncia signe un nouveau record. Nous avons gagné dans notre classe et notre équipe a récolté 12 000 livres pour Save the Children. Les conditions étaient éprouvantes avec une brise parfois supérieure à 20 noeuds, mais assez irrégulière avec des rafales et des bascules. Il fallait que les régleurs réagissent rapidement. Derrière l’île on était tous bien trempés. Heureusement il faisait doux. Artemis nous a donné du fil à retordre et le leader a changé à plusieurs reprises. Nous avons commencé à nous poser des questions… Mais à la fin, nous avions une avance de quelques minutes, ce qui nous a permis de signer cette victoire. »

En tant que double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux a profité de cette occasion pour offrir quelques conseils au skipper britannique qui sera au départ des Sables le 10 novembre prochain pour son quatrième tour. « Vous n’avez pas besoin du bateau le plus rapide pour remporter le Vendée Globe. Parfois il faut ne plus écouter ce que vous disent les architectes. Il faut faire ce que vous avez envie de faire. Parfois il faut alourdir un bateau pour le rendre plus solide, même si cela le ralentit. Enfin, vous aurez besoin d’un peu de réussite. C’est un peu comme une loterie. Mais je vous rappelle pour gagner, il faut d’abord boucler le parcour ».

MOD70
1. Foncia (Michel Desjoyeaux) en 2h 21 mn 25 secondes
2. Oman Sail (Sidney Gavignet) en 2h 22 mns 53 secondes

IMOCA
1. Gamesa (Mike Golding) en 4h 46 mn 56s
2. Artemis Ocean Racing (Lucy MacGregor/Nick Dempsey) en 4h 48 mn 07s