La victoire revient à Macif et à Edmond de Rothschild

Départ Artemis Challenge 2013
DR

Du côté des IMOCA, Safran a pris le meilleur départ et aidé par le courant a mené la flotte vers l’est. Ce plan d’eau est bien connu pour ses effets locaux et notamment ses calmes. Cheminées Poujoulat, mené par Bernard Stamm, qui est resté au nord près des côtes anglaises semblait profiter de plus de vent que ses adversaires au sud, qui ont préféré rester près de l’île. Cependant, au bout d’une demi-heure de course, la flotte s’est trouvée ralentie à moins de deux noeuds et les skippers ont dû chercher les risées pour avancer au près dans un vent qui restait très faible. L’avantage revenait momentanément à celui qui réussissait le mieux dans ce petit jeu.  C’est ainsi que Macif (François Gabart) a pris l’avantage en dépassant Artemis et Safran, avant d’être immobilisé à son tour, pendant que Marc Guillemot et ensuite Alex Thomson sur Hugo Boss ont pu accélerer de nouveau.  A noter que l’équipage de ce dernier porte tous des costumes à bord pour offrir un peu de publicité au sponsor.

Les MOD70, Oman Air et Edmond de Rothschild étaient également gênés par le manque de vent et disposaient d’une avance de moins d’un demi-mille sur les IMOCA au terme d’une heure de course. De plus, Oman Air a volé le départ et devrait logiquement écoper d’une pénalité de trente minutes.

A l’est de l’île, après 90 minutes de course, la brise s’est renforcée, permettant enfin une nette accélération. C’est à ce moment là que la flotte de soixante pieds a pu vraiment s’étalonner. Hugo Boss et Macif ont creusé l’écart sur Safran laissant  PRB, Artemis et Cheminées Poujoulat dans leur sillage. Accélération également des MOD 70.C’est à une quinzaine de noeuds qu’Edmond de Rothschild a mis le clignotant à droite pour contourner Ventnor au sud-est de l’île de Wight avec Oman Air à un mille dans son sillage.

La bataille s’est poursuivie entre Hugo Boss et Macif pendant plus d’une heure, mais un souci technique à bord du bateau d’Alex Thomson a permis à Macif de prendre l’avantage vers 13h30 (heure locale). Safran complète encore le trio de tête à moins d’un mille des deux leaders. Belle bagarre également derrière pour la quatrième place entre PRB et Artemis mené pour l’occasion par Brian Thompson. Vincent Riou a pris l’avantage dans ce combat et dans la quatrième heure de la course a commencé à mettre la pression sur Safran. 

Le MOD70 Oman Air n’a jamais réussi à revenir sur Edmond de Rothschild. Au sud de l’île, Sébastien Josse et ses hommes ont creusé l’écart qui atteint 4 milles après 4 heures de course.  Au passage des Needles, ils disposaient d’une avance de dix minutes sur leur adversaire.

Lors de leur retour dans le Solent la flotte d’IMOCA a de nouveau retrouvé des conditions irrégulières avec des zones difficiles au point où les six monocoques se sont regroupés dans moins de trois milles. Cependant, Macif a su garder l’avantage devant Hugo Boss, tandis que PRB a réalisé une excellente deuxième moitié du parcours pour rafler la troisième place provisoire à Safran. Le podium n’allait pas changer à l’arrivée. Macif a franchi la ligne d’arrivée à 15h47 (heure française) avec une avance de deux minutes sur Hugo Boss avec PRB troisième.

En temps réel, Gitana Team remporte l’Artemis Challenge 2013 avec son MOD70 Edmond de Rothschild en franchissant la ligne d’arrivée à 15h25. Son adversaire direct Oman Air l’a suivi 11 minutes plus tard après avoir bouclé le tour complet de l’île.

Multis
1 Edmond de Rothschild
2 Oman Air

IMOCA
1          Macif Francois Gabart
2          Hugo Boss Alex Thomson
3          PRB Vincent Riou
4          Safran Marc Guillemot
5          Artemis Ocean Racing Brian Thompson
6          Cheminées Poujoulat Bernard Stamm