Lenteur et frustration lors de l’édition 2014

Tour de Wight 2014
DR

1584 bateaux ont pris le départ du Tour De Wight ce samedi matin avec une brise de seulement trois noeuds. Sir Robin Knox Johnston a été le premier à franchir la ligne d’arrivée à bord de son Open 60 Grey Power à côté de Rosalba, l’ex Artemis 1. Les organisateurs craignaient des calmes au cours de la matinée avant l’arrivée d’une brise thermique avec le risque de se retrouver face au courant aux Needles. Mais la brise thermique n’était pas suffisant pour accélérer le rythme.

Skippé par Pete Cumming, ancien champion dans le circuit Extreme 40, qui avait déjà remporté cette course en 2010 et barré par Paul Campbell-James, Team Richard Mille était très soulagé de franchir la ligne d’arrivée. Pete Cumming : “Ce n’était pas la course la plus facile mais ces bateaux sont rapides même par petit temps.”

Le deuxième GC32 Spax Solutions a pris la deuxième place en temps réel, mais la plupart de la flotte reste très loin de l’arrivée. Paradox, le multicoque de GP barré par Peter Aschenbrenner complète le podium. Quant à la bataille entre les Farr 45, Toe in the Water mené par des soldats blessés en Afghanistan a battu Matt Cornwell et Ben Ainslie sur Rebel. “Battre Sir Ben Ainslie est encore plus fabuleux que notre victoire face aux Talibans en Afghanistan !” déclarait un des militaires. Ainslie est enfin arrivé 25 minutes après le Ker 46 Tonnerre De Breskens et Tokoloshe II qui avaient mené la flotte de monocoques. Le bateau néerlandais était le premier monocoque à franchir la ligne d’arrivée au terme de 9h 56mns 13s.

En cette fin d’après-midi, la frustration est tellement importante au large de Wight que 260 bateaux sur les 1584 au départ avaient annoncé leur abandon avant 18h. Parmi les abandons figure celui d’Ellen MacArthur.