Vendée Arctique. Course neutralisée, Charlie Dalin passe en tête la porte en Islande

Le directeur de course Francis Le Goff a pris la décision de neutraliser la course devant la détérioration des conditions climatiques à venir. Charlie Dalin a passé ce matin la porte virtuelle située au sud-est de l’Islande suivi par Jérémie Beyou. Ils vont se mettre à l’abri jusqu’à samedi quand la course pourra reprendre. Une situation inédite.

L’Organisation à pris ce jeudi soir minuit la décision forte de neutraliser la course après le passage de la porte virtuelle située au Sud-Est de l’Islande. Les modalités de la reprise de la course, actuellement en discussion, seront bientôt officialisées. Si Charlie Dalin a passé ce matin à 7h la porte virtuelle et que les dix premiers devraient pouvoir remonter suffisamment au nord, le reste de la flotte situé à 290 milles de la porte virtuelle, comprenant Eric Bellion, Sébastien Marsset, Pip Hare, Romain Attanasio, Arnaud Boissières, Conrad Colman, Fabrice Amedeo, Kojiro, Denis Van Weynbergh risque de subir violemment cette dépression. Manu Cousin lui, a décidé de faire demi tour et de se mettre à l’abri en Irlande.

Réaction d’Alain Leboeuf, Président de la SAEM Vendée et du Département de la Vendée :

- Publicité -

« Comme nous l’avons indiqué et réitéré ce jeudi matin, notre devoir a toujours été d’assurer la sécurité des marins et de se prémunir de tous les risques éventuels. L’évolution de la situation météorologique à laquelle fait face la flotte nous oblige, conjointement avec la direction de course et notre expert météorologue, à prendre des décisions fortes. En tant qu’organisateur, il nous paraissait ainsi essentiel que les marins puissent s’abriter et mettre temporairement en parenthèse la course afin de se protéger de ce système dépressionnaire. Ils reprendront bientôt la route et nous aurons tous à cœur de suivre avec passion leurs aventures.

Réaction de Francis Le Goff, directeur de course de la Vendée Arctique-Les Sables d’Olonne :

« Pour les skippers de tête, les conditions allaient être particulièrement défavorables demain après-midi à cause de cette dépression qui se creuse progressivement vers le Nord-Est de l’Islande. On attend du vent fort de 35 à 40 nœuds fichier, donc des rafales à plus de 50 nœuds.
Dans un souci de fair-play et d’équité, nous avons donc décidé, que les skippers puissent s’abriter dès qu’ils auront passé la porte située au Sud-Est de l’Islande. Nous enregistrerons le temps de chacun à la porte avant qu’ils puissent se mettre à l’abri. Nous avons entamé des discussions avec des ports qui pourraient être susceptibles de les accueillir. La course reprendra ensuite selon des modalités que nous sommes en train de définir. »