Stark Raving Mad prend sa revanche

Stark Raving Mad Swan Cup Caribbean
DR

La collaboration se poursuit entre les Swan, Rolex et le Yacht Club Costa Smeralda. La première édition de la Swan Cup s’est disputée en 1984 et est organisée depuis en Sardaigne tous les deux ans. Après avoir installé ses quartiers d’hiver à Gorda aux îles Vierges, le YCCS a pris la décision de lancer une épreuve en mer des Caraïbes qui se dispute désormais les années impaires.  Deux endroits différents, mais qui se ressemblent étrangement avec de belles conditions pour les régates et des paysages sublimes.

- Publicité -

Tony Rey, tacticien sur le vainqueur en Classe A Stark Raving Mad : « Naviguer ici ressemble à la navigation à la Maddalena en Sardaigne. C’est un lieu spectaculaire. Il y a de fréquentes bascules ce qui rend le travail difficile pour le tacticien. » Un avis partagé par Mike Toppa, tacticien sur le Swan 90 Freya (USA) : “Les rochers sculptés par la mer ressemblent à ceux de Porto Cervo. Le Comité de Course est le même qu’à la Swan Cup (en Méditerranée). Tout est familier pour nous et c’est sympa comme cela. »

En classe A qui regroupait les voiliers de plus de 60 pieds, Stark Raving Mad cherchait sa revanche. Lors de la Rolex Swan Cup 2012, un spi déchiré dans l’ultime course de la semaine lui a coûté la victoire finale. Lors de la première journée, James Madden et son équipage ont dû se contenter de la deuxième place derrière Selene, qui a également triomphé lors de la deuxième manche. Mais les conditions plus légères des deux dernières journées semblaient mieux appréciées par Stark Raving Mad. Ce jeudi, Madden a pris le meilleur départ et même si Selene remporte la course en temps réel, en temps compensé, c’est le bateau américain qui  a gagné. Hier, avec seulement 7 noeuds de vent, Stark Raving Mad a montré sa détermination sur le parcours de onze milles dès le coup d’envoi. En cavalant seul en tête, Madden et ses hommes signent la victoire avec Selene en deuxième place, ce qui était suffisant pour lui rafler la victoire finale.  

Phil Lotz et son équipage sur le Swan 42 Arethusa (USA) profitent de cette épreuve afin de se préparer pour l’Invitational Cup du New York Yacht Club de septembre prochain. Le début de la semaine a été dominé par le Swan 53 Music, mais Arethusa a effectué une montée en puissance notamment en remportant un duel face à Music lors de la troisième journée de l’épreuve. Hier ce dernier n’a pas pris un bon départ et n’a jamais pu revenir arrivant 26 minutes après les vainqueurs sur Arethusa, qui termine ainsi la semaine avec un point d’avance sur l’équipage sud-africain.

Classe A
1.   Stark Raving Mad (USA), James C. Madden, 6 points
2.   Selene (CAY), Wendy Schmidt, 6
3.   Fenix (GBR), 12
Classe B
1.   Arethusa (USA), Philip Lotz, 7 points
2.   Music (GBR), James Blakemore, 8
3.   Island Water World (USA), Nautor Swan Benelux, 15