Route du Rhum. François Gabart et son trimaran SVR menacés d’interdiction de courir en ClasseUltim et de participer à la Route du Rhum

François Gabart révèle ce matin qu’il pourrait ne pas pouvoir s’aligner au départ de la Route du Rhum en Classe Ultim suite à un désaccord sur l’interprétation des règles de la Classe.

Le feu couve au sein de la Classe Ultim depuis le retour de la Transat Jacques Vabre et la deuxième place du Trimaran SVR-Lazartigue tout juste mis à l’eau. Visiblement, l’écurie Banque Populaire n’a pas apprécié de terminer à la 3e place et a estimé que le Trimaran SVR-Lazartigue n’était pas à la jauge. Le Team Sodebo s’en est également mêlé.
En cause, le plan de pont du Trimaran SVR-Lazartigue et particulièrement le positionnement des winchs qui serait plus bas que le plan de pont. Plusieurs experts ont été mandatés de part et d’autre. MerConcept a fait venir régulièrement les experts de la Classe qui ont validé les plans du bateau lors de la construction et par la suite lors de sa mise à l’eau. Mais les autres teams ont répliqué en demandant au World Sailing son interprétation. Celle-ci a estimé que le bateau n’était pas conforme aux RSO. Une interprétation qui de fait interdit à François Gabart de disputer la Route du Rhum.
Avec des bateaux en constant développement, qui coûtent extrêmement chers, la classe Ultim aurait pu se passer de cette guéguerre entre teams qui ressemble à ce qu’il y a de pire parfois dans la Coupe de l’America. On se rappelle dans quel état était la Classe à l’issue de la Route du Rhum il y a 4 ans et les difficultés qui ont suivies. Un trimaran Banque Populaire a pu être reconstruit, Sodebo réparé, François Gabart a retrouvé un partenaire après le retrait de Macif. Il reste encore un Ultim à quai qui n’a toujours pas de sponsors.
Le Trimaran SVR-Lazartigue est très innovant. Il a montré qu’il était bien né. S’il n’était pas à la jauge, il fallait l’empêcher d’être au départ de la Jacques Vabre. Vouloir l’empêcher de courir maintenant la Route du Rhum et chercher des problèmes de jauge montre un esprit de la classe bien loin du collectif des débuts. Il y a urgence à revenir à l’essentiel. Des bateaux incroyables qui naviguent et des marins hors pairs qui se livrent une bataille intense sur l’Atlantique.