Les Français à 3 points du leader

Next World Energy - lundi 2 septembre 2013
DR

Fleet Race 3 : Une pénalité qui coûte cher…
Jolies conditions pour cette troisième régate de la Red Bull Youth America’s Cup : soleil et vent d’Ouest-Sud-Ouest d’une douzaine de nœuds. Crédités de départs moyens lors des deux premières courses dimanche, les jeunes Français de Next World Energy emmenés par Arthur Ponroy (skipper) et Antoine Lauriot-Prévost (barreur) ont à cœur de mieux faire. Bien placés en milieu de ligne, ils ne sont pas loin d’y parvenir. Hélas, ils écopent d’une pénalité pour avoir volé le départ. Ils doivent donc réparer et ainsi perdre un temps précieux. Trois autres équipages sont dans le même cas : Full Metal Jacket Racing (NZL), American Youth Sailing Force (USA) et Team Tilt (SUI). En queue de flotte à la première marque, l’AC45 français aborde le premier bord de portant en posture délicate. Mais rien n’est jamais joué dans ces courses à retournements. Le mot d’ordre pour les Frenchies : ne pas baisser les bras. Mais Next World Energy ne parvient pas à grappiller des places. Après 25 minutes d’une course dominée de bout en bout, les Portugais l’emportent. Ce sont les troisièmes vainqueurs en autant de courses. La pénalité du début de course aura couté cher aux Français qui terminent 8e.

Les cinq premiers de la Race 3 :
1/ ROFF/Cascais Sailing Team (POR)
2/ Team Tilt  (SUI)
3/ American Youth Sailing Force (USA)
4/ Full Metal Jacket Racing (NZL)
5/ All In Racing (GER)

8/ Next World Energy (FRA)

Fleet Race 4 : Next World Energy réagit !
La seconde course du jour se dispute sensiblement dans les mêmes conditions de vent. Bon départ pour les dix AC45 qui filent à la première marque. En retrait, l’équipage de Next World Energy est 8e après le premier bord de reaching. Australiens, Suédois et Suisses emmènent la flotte. Le classement reste inchangé à l’issue de la première remontée au près. En revanche, la deuxième descente au portant redistribue légèrement les cartes. Suite à un gros soucis avec leur Code 0, les Australiens dégringolent au classement tandis que les Frenchies gagnent deux places : 5e à la marque 4. Non sans avoir failli entrer en collision avec l’équipage néo-zélandais de Full Metal Jacket Racing : Next World Energy réclame une pénalité et obtient gain de cause. Après une bonne remontée au près, l’AC45 skippé par Arthur Ponroy, en lutte avec les Portugais pour la 4e place, prend le dessus à la marque 5. Malgré les assauts des Américains, les jeunes Français résistent et conservent d’un souffle cette place au pied du podium.

Les cinq premiers de la Race 4 :
1/ Swedish Youth Challenge (SWE)
2/ Team Tilt  (SUI)
3/ NZL Sailing with ETNZ
4/ Next World Energy (FRA)
5/ American Youth Sailing Force (USA)

Classement après 4 manches
1  NZL Sailing with ETNZ (NZL) 28 pts
2. American Youth Sailing Force (USA) 28 pts
3.  Team Tilt  (SUI) 27 pts
4. Swedish Youth Challenge (SWE) 26 pts
5.  Full Metal Jacket Racing (NZL) 26 pts
6.  ROFF/Cascais Sailing Team (POR) 26 pts
7.  Next World Energy (FRA) 25 pts     
8  All In Racing (GER) 17 pts
9. Objective Australia  (AUS) 9,3 pts
10. USA45 Racing (USA) 9 pts

Commentaires

Antoine Mermod, team manager de Next World Energy : « Les régates sont toujours aussi animées et serrées. Comme lors de la première journée, nous n’avons pas pris de bons départs aujourd’hui – c’est clairement le point à améliorer. Pour le reste, nous sommes satisfaits. L’équipage a encore prouvé sa capacité à se sortir des situations difficiles dans la deuxième manche du jour. Dans la première, il n’y a pas eu d’ouverture pour revenir. Mais ce n’est pas grave car tous les équipages connaissent des courses difficiles. L’épreuve continue et tout reste ouvert : cela se jouera dans le dernier empannage de la huitième et dernière manche ! »

Arthur Ponroy, skipper de l’AC45 Next World Energy : « Tous les équipiers ont un état d’esprit de guerrier, nous sommes au taquet ! C’est simplement dommage de ne pas arriver à bien commencer les courses… Nous devons améliorer ces phases. En prenant de bons départs, il n’y a pas de raison que l’on ne claque pas de très bonnes manches. La deuxième manche du jour est prometteuse : toutes les courses dans le Top 5 sont de bonnes courses. Le classement général est serré et la suite de l’épreuve s’annonce chaude, surtout la dernière  manche qui comptera double. Mais nous allons déjà nous concentrer sur la journée de demain ».