Journée en demi-teinte pour les Français

Next World Energy
DR

Fleet Race 5 : Next World Energy dans le Top 5

Trois points séparent les sept premiers au classement général avant cette cinquième régate. Autant dire pas grand-chose alors qu’il reste quatre courses à disputer. Les conditions sont excellentes pour cette cinquième régate de la Red Bull Youth America’s Cup : soleil, vent d’Ouest-Sud-Ouest d’environ 16 nœuds et plan d’eau plat. Encore une entame délicate pour les Français de Next World Energy qui volent le départ et doivent donc réparer. Mais l’AC45 emmené par Arthur Ponroy (skipper) et Antoine Lauriot-Prévost (barreur) est coutumier des jolies remontées depuis le début de l’épreuve. Rien n’est donc perdu. 9e à la marque 2, les Frenchies ne se démobilisent pas : auteurs d’un très bon bord de près, ils gagnent quatre places et sont 5e à la marque 3 ! Ils déploient leur gennaker pour la deuxième descente au portant avec les bateaux de tête en ligne de mire mais aussi sous la menace de l’équipe allemande qui prend le dessus à la marque 4, mais de peu. Une place dans le Top 5 reste tout à fait jouable. Lors de la deuxième remontée au près, Français et Allemands sont bord à bord. Pendant ce temps, l’équipage d’American Youth Sailing Force perd un équipier… mais continue la course ! Preuve s’il en était besoin que ces AC45 sont des bateaux extrêmes. Les Américains perdent du temps et Next World Energy en profite. 5e à la marque 5, le bateau tricolore conserve cette place jusqu’au bout. Un résultat positif, car comme le disait Arthur Ponroy hier : « Toutes les courses dans le Top 5 sont de belles courses ».

Fleet Race 6 : Petite erreur, grande consequence…

La seconde course du jour est lancée dans un vent qui souffle toujours à 16 nœuds en baie de San Francisco. Next World Energy prend un meilleur départ et se trouve dans le bon paquet à la première marque. Au terme du premier bord de portant, les jeunes Français enroulent la marque 2 en 5e position. Ils conservent cette place à l’issue du bord de près mais en perdent une dans la deuxième descente au reaching : 6e à la marque 4. Mais une nouvelle place dans le Top 5 est encore jouable car l’équipage d’American Youth Sailing Force n’est pas loin. Gare aussi aux poursuivants qui n’ont pas dit leur dernier mot. Next World Energy reste 6e après la seconde remontée au près. Après 23 minutes de course NZL Sailing With ETNZ l’emporte devant les Australiens et l’autre team néo-zélandais. Derrière, pas moins de cinq bateaux sont à la lutte pour la 5e place. Dont les Frenchies qui hélas ratent une manœuvre à la dernière bouée : leur gennaker tombe à l’eau et ils se font griller la politesse par quatre bateaux, terminant finalement 9e…

Commentaires

Antoine Mermod, team manager de Next World Energy : « L’équipage a réalisé une belle première manche et il n’a pas manqué grand-chose pour obtenir un très bon résultat. Nous étions particulièrement à l’aise sur les bords de près. Mais malheureusement, nous avons encore loupé le départ… Dans la seconde manche, les gars ont enfin fait une bonne entame. Mais le gennak à l’eau a coûté cher. Je pense que l’équipage était physiquement un peu court en fin de parcours. Il va encore se passer énormément de choses lors de la dernière journée. Nous avons beaucoup de qualités, à nous de les exploiter pleinement pour bien finir cette compétition ».

Antoine Lauriot-Prévost, barreur de l’AC45 Next World Energy : « Les résultats du jour ne sont pas à la hauteur de nos espérances. Malgré un mauvais départ, le bilan de la première course est positif car nous avons encore été capables de remonter une partie de la flotte. C’est vraiment l’erreur dans la seconde manche qui nous laisse des regrets. A la toute dernière bouée, le gennak, mal roulé, a été affalé en pleine manœuvre. La drisse s’est retrouvée sous l’étrave de l’équipage suisse qui l’a coupée pour pouvoir continuer la régate. Cet affalage réalisé dans la précipitation est la conséquence d’un problème de communication à bord, probablement dû à la fatigue. Nous allons bien débriefer cela mais une chose est sûre : cette mésaventure ne nous arrivera pas une deuxième fois ! ».

Classement du mardi 3 septembre 2013 (après 6 manches courues)
1. NZL Sailing with ETNZ (NZL) = 50 pts
2. Full Metal Jacket Racing (NZL) = 39 pts
3. American Youth Sailing Force (USA) = 39 pts
4. Swedish Youth Challenge (SWE) = 38 pts
5. ROFF/Cascais Sailing Team (POR) = 35 pts
6. Team Tilt  (SUI) = 33 pts
7. Next World Energy (FRA) = 32 pts    
8. Objective Australia  (AUS) = 30 pts
9. All In Racing (GER) = 28 pts
10. USA45 Racing (USA) = 11 pts