La première transat solitaire en Figaro

gildas Morvan - Cercle Vert
DR

Une grande transat en solitaire, cela fait de nombreuses années que les Figaristes en rêvaient et certains d’entre eux militaient pour sa naissance. En 2003, la classe a donné son accord et la société match-racing rachetée il y a quelques mois par Pen Duick avait avancé sur ce projet ambitieux.
Régate et aventure
La Banque Privée Européenne, qui parrainait déjà la course en double Saint-Nazaire – Dakar, séduite par ce nouveau format de course, a décidé d’embarquer dans l’aventure. «La voile fait rêver, on l’a encore vérifié récemment avec le Vendée Globe. Avec ce nouveau parcours et l’option du solitaire, on entre dans la dimension aventure», souligne Joel Wittmeyer, directeur de la communication à la BPE.