Indiana Jean !

Bonduelle - Jean Le Cam
Bonduelle - Jean Le Cam

A la faveur d’une route plus directe, Jean Le Cam est de nouveau en tête en cette fin de matinée… pour une poignée de milles. Il laisse sur bâbord l’île Marion. Le vent est passé Sud Ouest et permet à Bonduelle d’afficher de nouveau des vitesses élevées : 17 nœuds depuis ce matin. Vincent Riou (PRB) a choisi de croiser au nord des îles du prince Edward, et navigue cap à l’est au portant. Les deux leaders progressent toujours dans le même système météorologique. Jean avouait pourtant que le rythme restait soutenu et qu’il aspirait visiblement à un peu de repos. « On est toujours à la limite d’un système météo avec des pièges qui risquent de se refermer. Pour ne pas se faire piéger, il faut être sur la bête, tout le temps… Il serait temps que l’organisation nous laisse souffler » glissait-t-il, en forme de boutade à son ami Bernard Stamm, venu parler avec lui. Manœuvres de tous poils entre empannages et adaptation de la toile aux régimes de vents, le skipper de Bonduelle a repris les devants aux dépens de « Vincent le Terrible ». Pour combien de temps ? Difficile à dire tellement ces deux solitaires semblent inséparables ! Les routes divergentes des deux skippers donneront-elles à nouveau un coup pour rien ou signeront-elles une attaque conséquente de l’un ou de l’autre ? A suivre…

Beaucoup de vent devant

Quoi qu’il en soit, l’avenir s’annonce venté, très venté, et ce pour l’ensemble de la flotte du Vendée Globe. Le centre dépressionnaire axé aujourd’hui sur les Kerguelen, soit à plus de 1 200 milles des étraves des leaders, génère vents forts (60 nœuds !) et mer énorme (12 mètres de creux). Le vent de Sud Ouest va donc fraîchir et favoriser une progression rapide en tête de course. Si toute la flotte ne profite pas encore de systèmes d’Ouest bien établis, elle est désormais confrontée aux impitoyables réalités de l’Océan Indien : mer dure, vents forts et zones de transition imprévisibles. Dans le vif du sujet, au pays des latitudes hostiles…

Pointage le 4 décembre à 11h HF

1 Bonduelle Jean Le Cam 47 33.08´ S 37 33.88´ à 16242.5 milles de l’arrivée

2 PRB Vincent Riou 45 58.56´ S 38 21.80´ E à 14.2 milles du premier

3 Sill et Veolia Roland Jourdain 44 16.56´ S 30 50.48´ E à 340.8 milles du premier

4 VMI Sébastien Josse 42 57.48´ S 27 10.08´ E à 517.6 milles du premier

5 Ecover Mike Golding 44 17.28´ S 22 45.24´ E à 632.8 milles du premier

6 Virbac-Paprec Jean-Pierre Dick 39 05.92´ S 11 11.72´ E à 1233.6 milles du premier

7 Skandia Nick Moloney 36 36.88´ S 12 17.00´ E à 1291.2 milles du premier

8 Temenos Dominique Wavre 37 50.48´ S 10 32.96´ E à 1305.4 milles du premier

9 Pro-Form Marc Thiercelin 35 25.48´ S 11 50.00´ E à 1355.1 milles du premier

10 Arcelor Dunkerque Joé Seeten 34 59.48´ S 9 31.84´ E à 1455.9 milles du premier