Figaro. Xavier Macaire remporte la Solo Guy Cotten

Xavier Macaire, skipper du Figaro Team Snef - 1er sur la ligne d'arrivee de la Solo Guy Cotten 2021 - Concarneau le 24/07/2021 Le podium de la Solo Guy Cotten 2021 Copyright : Alexis Courcoux

Xavier Macaire (Groupe SNEF) s’est imposé sur la Solo Guy Cotten, 10 ans après sa première participation. Premier aux Birvideaux, deuxième à Rochebonne, il reprend la première place ce matin à Tom Laperche dans la remontée vers Concarneau pour ne plus jamais la quitter jusqu’à l’arrivée malgré les assauts du skipper CMB-Bretagne. Tanguy Le Turquais (Queguiner – Innoveo) complète le podium.

Le parcours de 380 mn proposé n’aura pas été de tout repos, entre conditions légères au départ puis dépression orageuse vendredi matin avant de terminer au reaching dans un vent soutenu de 25 nœuds…
Après sa deuxième place sur la grande course de la Solo Maître Coq, puis sa victoire sur la Sardinha Cup (avec Morgan Lagravière), Xavier Macaire confirme sa grande forme… à un mois du départ de la Solitaire du Figaro. Réaction à l’arrivée à Concarneau.
« Je suis vraiment très très content ! J’ai été efficace, j’ai eu un super feeling avec un mon bateau, une très bonne vitesse pendant la course et au final un résultat qui vient récompenser mon travail. Je retiens également la bataille finale avec Tom Laperche, il m’a bien challengé ! On a eu des conditions musclées toutes voiles dehors dans 25-30 nœuds, dans ces cas-là c’est sport ! Tu fais attention au bateau mais tu continues parce que tu sais que c’est le seul moyen d’avancer vite et de grappiller du terrain. J’ai quand même réussi à grignoter et à dormir, surtout la deuxième nuit. J’ai fait une petite sieste après Rochebonne, c’était une bonne idée car cela m’a donné la lucidité indispensable pour la remontée au coude à coude avec Tom.

Je sais que ces résultats peuvent mettre en confiance à un mois de la Solitaire mais je ne veux surtout pas me reposer là-dessus, pour moi cela ne suffit pas. C’est le jour J qu’il faut être bon. Alors d’accord ça s’est bien passé sur cette course et toutes les courses d’avant-saison mais ce n’est pas pour autant que ce sera facile sur la Solitaire.
En revanche je pense que ce palmarès de début de saison vient récompenser les années d’expérience acquises en Figaro. Je trouve les bonnes manettes au bon moment, j’apprivoise de mieux en mieux mon bateau, je connais de mieux en mieux les sensations, je trouve de plus en plus vite les bons réglages. Et ça, ça met en confiance.
»

Tom Laperche (Bretagne CMB Performance) 2e de la Solo Guy Cotten 2021 :  

« Je suis content et j’ai vraiment pris du plaisir. J’ai vu plein de trucs et c’était une très belle reprise en solitaire.  Finalement, la petite dépression orageuse que l’on redoutait tant, vendredi à la mi-journée, n’a pas tant semé la pagaille que ça. J’étais un peu déçu sur la fin car j’avais repris la tête à Xavier autour de l’île d’Yeu hier soir, réussi à le contenir jusqu’à Rochebonne au près, mais à un moment le vent a un peu changé et il m’a redoublé. Ça s’est joué à peu de choses, comme toujours car ce n’était vraiment que de la vitesse et de la conduite sous gennaker. Je suis forcément content de signer un troisième podium cette saison. Au départ, mon but état de finir dans le Top 5 car je savais que ce serait serré. J’aurais bien aimé gagner mais deuxième, c’est très bien et c’est de bon augure pour la suite. »

Tanguy Le Turquais (Queguiner – Innoveo) : 3e de la Solo Guy Cotten 2021 :

 « On est un peu salé, un peu humide et fatigué ! On a réussi à dormir un petit peu quand même, mais absolument pas les premières 24 heures. Finalement je ne suis pas tant fatigué ! C’était vraiment de super conditions avec une arrivée tendue avec Pierre Leboucher (Guyot Environnement). Nos deux sponsors brestois se connaissement bien alors il y avait une petite bataille d’égo sur l’eau ! En tous cas, je suis très content de mon résultat. Je sens que je suis sur la bonne voie ! Maintenant, on va s’occuper un peu du bateau car j’ai tiré dessus comme un ours pendant 2 jours. Mais nous avons tellement eu de tout en termes de condition : des orages et surtout deux dépressions en deux jours. C’était épuisant mais c’est un podium que je prends avec plaisir. »