Figaro. Vincent Riou fait son retour en Figaro

16 03 2021 - Port la foret - Portrait de Vincent Riou - ©Eloi Stichelbaut - polaRYSE

Vincent Riou revient à ses premières amours : La Solitaire du Figaro après 18 ans d’absence. Il reprend la barre d’un Figaro Bénéteau. Cette course a toujours été, pour le vainqueur du Vendée Globe 2004, le plus haut lieu de fantastiques joutes nautiques.

Se remettre en question, régater avec la jeune génération, enchaîner les jours et les nuits pour tirer le meilleur de soi-même… Voilà ce qui a motivé Vincent Riou à bloquer ces quatre semaines dans son calendrier. Avec la construction du 60’ ARKEA PAPREC de Sébastien Simon et le suivi de préparation du PRB de Kevin Escoffier pour le Vendée Globe, il avait dû mettre de côté la navigation ces derniers mois. Un manque viscéral qui lui a donné l’envie de s’inscrire pour la 6e fois à la course.

En 2002, lors de sa dernière participation, Vincent avait terminé 4e. Cette fois, pas question de se fixer d’objectif sportif. Il se donne du temps pour réapprendre les automatismes et maîtriser ce Figaro Bénéteau 3. Il envisage une participation sur trois ans. La jeune génération qui a en main le monotype depuis parfois deux saisons a forcément un coup d’avance. Alors c’est avec humilité que Vincent revient sur les bancs de l’école si exigeante, même s’il espère que son expérience lui servira quotidiennement pendant la course.

Le parcours 2021 de la Solitaire du Figaro s’annonce costaud avec des étapes longues qui vont nécessiter beaucoup d’endurance. Pour s’y préparer, Vincent participe aux entraînements du Pôle Finistère Course au Large et prendra le départ de la Solo Maître CoQ dès lundi prochain. Première course en solitaire de la saison, elle va lui permettre de voir où il se situe parmi la petite trentaine de skippers qui y participe.
Ce que vient avant tout chercher sur ce circuit l’homme aux quatre Vendée Globe, c’est le plaisir de la navigation en solitaire, la capacité à se dépasser et la compétition exceptionnelle qu’offre cette course depuis sa création. « J’ai eu envie de revenir aux fondamentaux, de me confronter aux marins qui vont faire l’avenir de notre sport. » résume un Vincent Riou à la passion intacte pour la course au large.

« J’avais envie de reprendre le contact avec la classe. Mon projet débute tout juste dans l’objectif de m’aligner sur la Solitaire du Figaro. Je suis absent du circuit depuis 2002, je suis content d’y reprendre la barre d’un Figaro Bénéteau. J’ai eu envie de revenir aux fondamentaux, de me confronter aux marins qui vont faire l’avenir de notre sport. La Solitaire, c’est du très haut niveau de compétition. Je me prépare au Pôle Finistère de Port La Forêt comme depuis de très nombreuses années. Je fais cela de la manière la plus sérieuse possible. Je ne veux rater aucune opportunité pour être prêt donc je vais participer à la Solo Maître CoQ. J’y vais pour reprendre mes marques, voir ce que ça donne et identifier les points à travailler pour être prêt le 22 août à Saint-Nazaire. Le parcours de cette Solitaire du Figaro 2021 est exceptionnel. Nous allons sillonner l’Atlantique et la Manche, naviguer au large, louvoyer près des côtes. Il va falloir être fort en tactique et être capable de beaucoup d’endurance. Les étapes vont être intenses. Tous les ingrédients sont réunis pour une très belle édition. A moi de jouer ! »