Des empannages dans un vent instable

Coville sur Sodebo
DR

Le passage de Madère dans la soirée a fait l’objet dimanche de nouveaux choix tactiques pour Thomas et ses routeurs. En fin de journée, le skipper a décidé de passer dans le Nord-Ouest, à 11 milles de celle que l’on surnomme « l’île aux fleurs » pour conserver un maximum de pression. Au grès des oscillations du vent et des grains, le marin a réalisé un premier empannage vers quatre heures du matin et un second au lever du jour. L’anticyclone des Açores tend à s’étendre dans l’Est le contraignant à suivre sa courbure pour garder un maximum de vent. Si les conditions sont réellement plus maniables et confortables pour Thomas depuis quelques heures, le vent est toujours instable en force (de 12 à 20 nœuds).

Sous grand voile haute et grand gennaker, soit près de 560 mètres carrés de toile à gérer en solitaire, le maxi-trimaran Sodebo accélère. Sur un bord tribord amure une grande partie de la journée, Thomas glisse actuellement cap au Sud-Ouest pour accrocher des alizés qui s’annoncent bienveillants à son égard. Pour l’heure, l’écart avec Francis Joyon se creuse grâce à son meilleur angle au vent qui lui avait permis en novembre 2007 de réaliser une trajectoire d’une impressionnante fluidité. Thomas, plus rapide, devra néanmoins encore manœuvrer avec, en ligne de mire, un nouvel empannage dans la soirée qui lui permettra de faire route au Sud. La grisaille a laissé la place au soleil et le marin navigue actuellement dans des conditions printanières. La mer se range et les températures s’adoucissent. Ce sont bel et bien les prémices des alizés.

Position à 16h :
Distance parcourue depuis le départ : 1655 milles
Distance parcourue en 24 heures : 389 milles
Vitesse moyenne sur 24 heures : 18,9 nœuds
Ecart avec le détenteur : 149 milles de retard