Ce que dit Luiggi…

Alinghi
Alinghi

Quel est votre plus grand défi à Valence ?« C´est de faire comprendre aux spectateurs et aux équipes que les conditions météo qui ont régi les régates du mois d´octobre seront complètement différentes au moment de l´America´s Cup, en mai, juin et juillet. La météo ne sera vraiment pas la même. Certains jours des Acts 2 & 3, la brise soufflait à 18, 19, 20 nœuds. C´est ce que nous allons probablement obtenir chaque jour de juin et juillet. Sauf que ce sera un vent d´est et non pas d´ouest comme au mois d´octobre. » »

Que pensez-vous du plan d´eau ?«  »Lorsque les conditions météo sont bonnes, il est fantastique. Vraiment spectaculaire. Lors des pré-régates de l´Act 2 et 3, le vent était parfois très changeant. Pour les concurrents, il s´agissait parfois de parier sur un numéro, une brise, de la suivre et voir comment tout cela se développait. Dans ces cas-là, nous nous sommes adaptés en changeant le parcours, mais c´était très difficile de savoir exactement ce qu´il se passait. Les bateaux météo ont été très utiles dans ces conditions.
J´ai discuté avec la plupart des équipes et elles m´ont donné leurs
impressions sur l´évolution météo avant le départ. » »

Que pensez-vous de l´emplacement du parcours pour les spectateurs à terre ?
«  »Lorsque nous naviguerons au moment de l´America´s Cup, cet endroit
sera fantastique. La météo sera parfaite. Un canal sera creusé pour permettre aux Class America de se rendre sur le parcours plus rapidement. Un brise-lames sera également construit et plusieurs tribunes, installées. Je pense que l´emplacement sera vraiment bien. La ligne de départ pourrait même se trouver à 450 mètres des spectateurs. Durant les pré-régates, j´ai donné le départ de la plupart des courses, là où la compétition se déroulera. Cela permet aux équipages de
s´habituer au parcours. » »

Source www.alinghi.com
«