48h Défi Azimut. Apivia premier devant 11hour et LinkedOut

Apivia a bouclé le premier le parcours de 550 milles ce samedi matin des 48H AZIMUT dominant largement ses concurrents parès de bons choix tactiques. 11th Hour Racing Team, 2e et LinkedOut 3e complètent le podium.

APIVIA s’est emparé de la première place quelques minutes après le départ jeudi et n’aura jamais donné l’occasion aux autres de changer l’ordre des choses. Tout du long du parcours, aussi bien dans les petits airs que dans la brise, au près comme au portant, ils ont tenu une cadence très élevée et se sont révélés au-dessus du lot. Pour l’équipe, l’objectif de cette course était aussi de tester les derniers développements de leur IMOCA, comme la garde-robe, et confirmer la puissance de leur paire de foils. Cette victoire fait suite à celle de la Rolex Fastnet Race en août dernier et confirme leur place de favoris pour la Transat Jacques Vabre cet automne.

Charlie Dalin : « J’ai l’impression qu’avec Paul, on navigue ensemble depuis 10 ans ! On n’a presque pas besoin de se parler, les échanges sont super faciles et tout est naturel, je suis super content de l’avoir à mes côtés . Tout le début de la course jusqu’à l’entrée du front, c’était très serré, on naviguait à vue, avec beaucoup de rythme et contrairement au Fastnet, beaucoup de manœuvres. C’était très physique avec beaucoup de matossage, les changements de voiles. On sort de la dorsale juste devant le paquet dans une nuit avec un peu de lune sur une mer d’huile. Ca ressemblait à une Solitaire du Figaro avec des IMOCA… »

Justine Mettraux et Simon Fisher ont franchi la ligne d’arrivée des 48H AZIMUT en seconde position bouclant ainsi le parcours de 550 milles, 2 heures après APIVIA, en 1j 17h 48min 02s à la vitesse moyenne de 13,20 noeuds. Sur ces 48H AZIMUT, 11th Hour Racing Team – ALAKA’I faisait partie des bateaux à surveiller. Rapidement après le départ, le duo Justine et « Si-Fi » (le surnom de Simon Fisher), s’est retrouvé dans le groupe de tête dans des contions de vent léger, pas vraiment favorables à leur plan VPLP Verdier de 2015, plutôt réputé pour ses qualités dans la brise. Et c’est effectivement dans la grande descente au portant que le double mixte a pu rattraper ARKEA PAPREC et LinkedOut, en navigant plus lofés et en calant un empannage au Sud de la flotte.

A 9h 13min 09s, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont complété le podium de la course offshore du Défi Azimut – Lorient Agglomération après 1j 18h 05min 09s de course à la vitesse moyenne de 13,11 noeuds.

Longtemps au contact d’Apivia sur le premier bord  LinkedOut est l’un des grands animateurs de ces 48 heures. A la bagarre pour la deuxième place au passage de la première marque,Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont su mener le plan Verdier à haute cadence, atteignant même les 37 noeuds dans une pointe immortalisée par le mediaman du bord !  Mais leur IMOCA bleu et orange ne revient sans doute pas indemne de ces 48 heures passées en mer. Moins incisifs dans la deuxième partie du parcours, leur trace laisse imaginer des pépins techniques que le duo révèlera peut-être à l’arrivée au ponton. Bien revenus sur le dernier bord de reaching, ils montent sur le podium, une troisième place méritée et acquise à l’arrachée devant un Bureau Vallée 3 survolté et qui termine trois minutes dans leur tableau