Safran remporte le Tour d´Espagne

Safran à Barcelone
DR

L’acharnement mis par tous les équipages pour remporter cette dernière étape du Tour d’Espagne, la faiblesse des écarts à l’arrivée, témoignent bien du haut niveau atteint par cette première édition du Tour d’Espagne. Pour l’équipage de Safran, ce devait être la validation des acquis engrangés depuis maintenant quatre ans que le programme de développement est commencé. Leur victoire est logique, tant le bateau s’est constamment porté aux avant-postes et tant cet équipage dégageait de sérénité.

Un bateau qui arrive à maturité, un skipper qui connaît sa machine sur le bout des doigts, une équipe au sein de laquelle le degré de confiance réciproque des uns envers les autres n’a d’égal que la compétence de chacun, tel est la recette gagnante de Safran. Mais dans le même temps, d’autres sont montés en puissance. Vincent Riou, assisté de Jean Le Cam et de son équipe n’a cessé de porter plus haut les performances de son voilier. Les quelques défauts de jeunesse ont été progressivement gommés et s’il reste encore beaucoup à faire, la victoire de PRB dans cette ultime manche est bien la preuve de l’intérêt qu’il y a à venir se confronter à la concurrence pour avancer à pas de géant.

La montée en puissance des Espagnols
Cette dernière manche a aussi montré à quel point les équipages espagnols ont su se mettre rapidement dans le rythme particulièrement exigeant que demandent ces machines. Jusqu’au bout, on a pu croire à une victoire d’un équipage ibérique depuis la course en tête d’Estrella Damm jusque devant la porte de Palamos à la prise de pouvoir de Movistar dans la remontée au près vers Barcelone. Il a fallu toute la hargne des équipages de PRB et de Safran pour priver Iker Martinez et Xabi Fernández d’une victoire qui n’aurait pas été volée, loin de là. Sans oublier non plus la bagarre au couteau que se sont livré les frères ennemis de Estrella Damm et W Hotels-Nova Bocana qui finissent à égalité de points ce tour d’Espagne. Pour les départager, il aura fallu recourir à la règle qui veut que celui des deux qui a obtenu le plus de places de premier, puis de second sur une des étapes soit déclaré vainqueur : la belle deuxième place de Pepe Ribes et Alex Pella à Calpe leur vaut donc de monter sur le podium final de cette course. Pour l’équipage de Movistar, il a fallu intégrer de nouvelles règles du jeu, apprendre à composer avec les contraintes que demandent les manoeuvres sur les IMOCA 60, à temporiser. Quand on a été élevé au lait de la régate olympique où la réactivité est une des qualités premières demandées, cette école de la patience ne s’acquiert pas toujours du jour au lendemain. Mais, nul doute qu’Iker et Xabi vont prouver dans les mois à venir qu’ils ont intégré les leçons de ce tour d’Espagne.

Pour d’autres encore, le Tour aura été l’occasion de continuer de prendre leurs marques en vue des échéances futures. La flotte est maintenant amarrée au ponton à Barcelone et tous vont pouvoir goûter un repos mérité tant cette course aura été intense jusqu’au bout.

Ils ont dit :
Marc Guillemot (Safran) : "On ne peut pas être déçu même si on ne gagne pas cette étape. Il n’y a pas l’ombre d’une déception, on s’est super bien battu. C’était une étape vraiment disputée jusqu’à la ligne d’arrivée qu’on a eu du mal à trouver. A certains moments on a cru qu’on allait gagner, à d’autres on pensait qu’on allait arriver cinquième."

Vincent Riou (PRB) : "C’était une manche bizarre. On est tous partis dans tous les sens au départ de Palma et on pensait qu’il allait y avoir des écarts énormes. Au final, on est arrivé très groupés et ça s’est terminé par un magnifique finish dans les trente derniers milles avec beaucoup de contact et de stratégie."

Classement de la sixième étape
1ère PRB, Vincent Riou, FRA, arrivée 00:06:11hrs
2ème Safran, Marc Guillemot, FRA, arrivée 00:21:56hrs
3ème W Hotels-Nova Bocana, P.Rivero/ A.Piris, ESP, arrivée 00:23:59hrs
4ème Movistar, I.Martínez/ X.Fernández, ESP, arrivée 00:30:27hrs
5ème Estrella Damm, P.Ribes / A.Pella, ESP, arrivée 00:31:38hrs
6ème GAES Centros Auditivos, D.Caffari / A.Corbella, GBR/ESP, arrivée 03:24:36hrs
7ème Central Lechera Asturiana, J.Merediz / F.Palacio, ESP, arrivée 04:17:48hrs
8ème Pakea Bizkaia, J.Mumbrú / C.Sanmarti, ESP, arrivée 6h47

Classement général provisoire de la Vuelta a España a Vela
1ère Safran, Marc Guillemot, FRA, 11,5 pts
2ème PRB, Vincent Riou, FRA, 18,5 pts
3ème Estrella Damm, P.Ribes / A.Pella, ESP, 32 pts
4ème W Hotels-Nova Bocana, P.Rivero/ A.Piris, ESP, 32 pts
5ème Movistar, I.Martínez/ X.Fernández, ESP, 35,5 pts
6ème GAES Centros Auditivos, D.Caffari / A.Corbella, GBR/ESP, 49 pts
7ème Central Lechera Asturiana, J.Merediz / F.Palacio, ESP, 59,5 pts
8ème Pakea Bizkaia, J.Mumbrú / C.Sanmarti, ESP, 68 pts