Yoann Richomme en Class40 vise le doublé sur la Route du Rhum

Yoann Richomme s’était imposé en class40 avec maestria lors de la dernière Route du Rhum. Il y retourne pour viser le doublé sous les couleurs d’Arkéa Paprec avec un Class40 neuf, un plan Lombard en attendant la mise à l’eau de son futur IMOCA.

- Publicité -

« Je n’ai plus couru en solo depuis La Solitaire du Figaro en 2019, confie-t-il. J’ai envie de me mesurer aux autres, de savoir ce que je vaux, ce que j’ai à améliorer ».

Le skipper de Paprec Arkéa travaille avec son équipe sur son nouvel IMOCA – dont la mise à l’eau est prévue pour début 2023 – mais l’ingénieur laisse volontiers la place au compétiteur : « Nous cherchions à courir en 2022 avec un programme qui soit compatible avec la construction d’un IMOCA ». Le challenge a rapidement été trouvé : disputer la plus prestigieuse des transatlantiques et défendre son titre de vainqueur de la Route du Rhum dans cette classe que le marin affectionne tout particulièrement : la Class40. « C’est une sacrée source de motivation de défendre son titre, savoure-t-il. La Route du Rhum, c’est un événement que j’apprécie, qui me fait vibrer ».

Le skipper sait que la tâche sera délicate, tant « le niveau est particulièrement relevé ». Mais l’adversité lui plait, d’autant que son challenge est cohérent avec ce qui l’attend l’an prochain à bord de Paprec Arkéa. « Les Class40 sont des bateaux très intéressants et compétitifs. Il y a des analogies avec les IMOCA, décrypte Yoann. Même s’ils n’ont pas de foils ou de quille pendulaire, ils ont des similitudes à l’instar de tout l’électronique embarqué. C’est un bon marche pied avant de débuter notre programme en IMOCA. »

Il s’agit également de renforcer la cohésion de l’équipe en se confrontant déjà aux exigences de la compétition. « Cela permet d’apprendre ensemble à préparer un bateau performant, à prendre un départ d’une grande course et à faire face aux aléas de la compétition, deux ans avant le départ pour le tour du monde ».

L’entraînement a déjà débuté

Yoann va relever ce challenge à bord d’un plan Lombard, actuellement en construction au chantier Lalou Multi à Port-Bloc au Verdon-sur-Mer, un sistership de Captain Alternance (Keni Piperol), Queguiner-Innoveo (Corentin Douguet) et Crosscall (Aurélien Ducroz), des références parmi les nouveaux Class40. « Je suis particulièrement heureux de repartir avec le cabinet Lombard qui avait dessiné mon bateau en 2018 et d’écrire une nouvelle histoire à leurs côtés ».

Le nouveau Class40 sera mis à l’eau cet été mais la préparation a déjà commencé. Le skipper s’entraîne en effet avec Corentin Douguet à bord de Queguiner – Innoveo. « Nous avons un lien fort tous les deux : Corentin m’avait aidé à faire mon plan de navigation avant la dernière édition de la Route du Rhum. Le fait de s’entraîner ensemble est passionnant. On apprend toujours mieux à deux. » Afin de se donner toutes les chances de briller en novembre prochain, le skipper participera à des courses en Class40 en amont de la transatlantique.