Vendée Globe. Un nouvel imoca pour Phil Sharp, un plan Manuard

Le britannique Phil Sharp officialise aujourd’hui son projet Oceanlabs et la construction en cours d’un nouvel IMOCA pour le prochain Vendée Globe 2024. Un plan Manuard actuellement en construction chez Black Pepper.

Le bateau participera à la Transat Jacques Vabre cet automne, suivi par une course retour de qualification pour le Vendée Globe 2024. La mise à l’eau de ce bateau dont Black Pepper Yachts sera également Co-armateur, est prévue à l’été 2023. Il s’agit de nouveau d’un plan Sam Manuard, et si son design s’inscrit dans la ligne de ses prédécesseurs construits par le chantier (Bureau Vallée 3 ex. l’Occitane en Provence – 2019, et Initiative Cœur – 2021), il sera néanmoins très différents de ces derniers avec de nombreuses modifications techniques, notamment sur sa forme de carène.

Géré par OceansLab, une entreprise de management sportif durable, ce nouvel IMOCA fera l’objet d’un projet course au large unique et innovant ayant pour but de démontrer des technologies propres évolutives au sein du secteur maritime. Il se veut le premier voilier de course utilisant la technologie de pile à combustible à hydrogène.

L’IMOCA OceansLab utilisera exclusivement la technologie de pile à combustible à hydrogène, grâce à un ‘Hydrogen Power Module’, créé et développé par l’équipe Genevos dont Sharp, avec sa passion pour les innovations en matière d’énergies renouvelables, est l’un des co-fondateurs. «Les bateaux de course IMOCA sont les plus innovants et exceptionnels des bâteaux de haute mer. Ces derniers constituent une plate-forme idéale pour mettre en valeur les technologies propres indispensables, tel que les piles à combustible à hydrogène, tout en prouvant leur durabilité au sein du plus rude des environnements océaniques » dit Sharp. OceansLab sera le premier bateau de course qui intègrera un système d’énergie électrique à hydrogène, une technologie qui est disponible autant pour les bateaux commerciaux que pour les bateaux de plaisance. Le système d’énergie zéro émission de cet IMOCA fournira toute l’énergie à bord, en plus de sa propulsion en dehors des courses.

- Publicité -


« Le remplacement de l’énergie à base de combustible fossile par des solutions à base d’énergie renouvelable est une étape essentielle non seulement dans notre sport, mais également dans l’ensemble du secteur maritime. Certes, je navigue pour gagner des courses mais surtout pour prouver qu’en utilisant les dernières technologies propres, on peut gagner sans émettre aucune émission, » précise Sharp.

En plus de la technologie de pile à combustible à hydrogène, OceansLab démontrera comment d’autres innovations en énergies propres, tels que les matériaux composites recyclables et le solaire PV peuvent fonctionner ensemble pour créer un voilier éco-efficace.
« Afin d’atteindre les objectifs en matière de réduction des changements climatiques, nous devons commencer à développer des bateaux zéro-émissions à travers l’intégralité du secteur maritime dès aujourd’hui. Ce projet sera un point de départ essentiel pour prouver que des solutions pratiques à l’hydrogène existent déjà et sont prêtes à être adoptées à grande échelle, »conclut Sharp.

OceansLab participera aux courses de I’IMOCA Globe Series : les transatlantiques Transat jacques Vabre et Route du Rhum; ainsi qu’à d’autres courses importantes autour du monde: Le Vendée Globe et The Ocean Race.
Sharp a remporté plus de 25 podiums dans des courses transatlantiques et côtières, deux championnats au large et a battu trois records du monde de vitesse à la voile.