Vendée Globe. Damien Séguin révolté par les bonifications qui pourrissent l’arrivée


Damien Séguin reste concentré pour les prochaines heures qui s’annoncent compliquées jusqu’à l’arrivée. Le premier skipper handisport, né sans main gauche, qui a fait un Vendée Globe exceptionnel avec son bateau à dérive Groupe Apicil est encore 6e de ce Vendée Globe.
Il donne son avis sur cette arrivée et ne mâche pas ses mots. Il se dit révolté par les bonifications qui pourrissent l’arrivée. « Le jury s’est un peu précipité sans prendre en compte le contexte particulier. C’est dommage. J’en ai parlé avec d’autres coureurs... Les décisions ne sont pas toujours bonnes. »