Une nouvelle base pour Alinghi

America´s Cup 2007
DR

Imaginer une base pour une équipe de l’America’s Cup, comme celle d’Alinghi, qui englobe une centaine de personnes et 35 professions différentes, est un véritable casse-tête. Dès le mois de juillet, ce qui n’existe aujourd’hui que sous la forme de plans d’architecte ressemblera à une fourmilière. La taille, l’emplacement et l’imbrication des pièces ont été, bien évidemment, pensés pour une qualité de travail maximum au sein de chaque cellule. Le véritable défi était d’optimiser la communication au sein du Team. ” C’est passionnant, ajoute Michel Marie, le directeur des opérations d’Alinghi. Cela permet de connaître réellement les interactions entre les équipes du Team. La philosophie de la base ressemblera à celle d’Auckland en Nouvelle-Zélande, qui était déjà très performante. Il s’agissait surtout de peaufiner les détails “”. Ainsi, la communication dans la nouvelle base sera plus fluide. Lorsque, par exemple, en Nouvelle Zélande, une personne du design team souhaitait se rendre en zone technique, elle devait descendre du 2ème étage au rez-de-chaussée avant de remonter au 2ème étage… “” La fragmentation était plus importante entre le design team – comme l’équipe navigante – et la partie technique. Les passages piétons entre ces différentes zones ont ainsi été améliorés, “” souligne Michel. La base sera également interactive. Si les détails sont encore tenus secrets, elle est étudiée pour que le public puisse en profiter au maximum.”