Un final dans la brise pour les 12 mJI

Twelve 2008
DR

Si d’un point de vue purement comptable, le tableau de chasse de South Australia de Jacques Fauroux laisse peu de places à la concurrence, cette domination ne doit pas occulter le formidable spectacle offert par ces voiliers de légende naviguant dans l’écume et dans le vent avec pour cadre l’enchanteur décors des plages de Porquerolles. William Borel, second avec son Challenge Twelve repart enchanté : "Non seulement l’accueil du Yacht Club de Porquerolles est chaleureux, mais le contexte insulaire de cette régate rapproche davantage encore les équipages. Les régates en deviennent d’autant plus acharnées sur l’eau que l’amitié règne à terre. On s’est battu comme des chiffonniers, tant l’envie de bien faire était grande sur tous les bateaux, et aussi parce que dans la brise, ces voiliers deviennent intenables. Des bateaux de "grands garçons" en quelque sorte." Numéro Un à bord de ce même Challenge Twelve, Louis Hecky est le mieux à même d’en parler ; "Les départs sont "chauds bouillants" dans la brise car les bateaux sont très réactifs et qu’avec l’immense surface de voiles qu’ils portent, il est fondamental de trouver très vite du vent frais et de  se démarquer. Or, le jeu consitse précisément à se suivre au plus près et à se voler le vent un peu comme en Match Race…"
Les joutes nautiques ont parfaitement traduit cet état d’esprit. Challenge Twelve, plus lourd et plus ancien, a su tenir la dragée haute à South Australia, un des derniers nés de la Classe "défunte" en 1987. "Ils nous reprennent en vitesse pure sur la fin mais on a montré que bien que ne jouant pas tout à fait dans la même catégorie, on avait à bord les ressources pour faire de beaux coups " conclut Borel.

- Publicité -

Kookabura III faisait à Porquerolles son grand retour en compétition depuis… 1987. En chantier à Antibes chez Tréhart depuis de longs mois, il a prouvé qu’avec de l’expérience, il allait rapidement retrouver son rang  en tête des classements. Dans la brise du jour, les 4 voiliers ont navigué davantage au contact qu’hier. Le vénérable Ikra, magnifiquement rénové l’an passé, s’est malgré son poids, remarquablement battu.

Classement général après 5 courses
1 – KA 8 – South Australia / Jacques Fauroux
2 – KA 10 – Challenge Twelve / William Borel
3 – KA 15 – Kookaburra III / Trehard Christian
4 – K3 – IKRA / De Rosny Olivier