Les 12 mJI à l’épreuve du vent

La Twelve
DR

Les visages des marins revenus prématurément au port irradiaient pourtant de bonheur ; "Ce sont des conditions de rêve que jamais on ne rencontre "résumait Louis Hecky, numéro Un à bord du Challenge Twelve de William Borel. "Il est très rare en effet que nous naviguions ainsi en limite de tolérance de ces bateaux fabuleux qui ne peuvent prendre de ris dans la grand voile et qui ne régatent donc jamais au delà de 24 noeuds de vent." C’est pourtant très exactement la force qu’annonçait la direction de course peu après 11 heures ce matin au moment de lancer un nouveau parcours banane entre l’entrée du port de Porquerolles et les Mèdes. Le vent d’Est avait levé un fort clapôt et c’est une manche très sportive qui attendait les marins des 4 voiliers en lice. South Australia à Jacques Fauroux, intouchable hier dans le petit temps, trouvait sur la ligne des adversaires particulièrement remontés et bien décidés à profiter de la brise établi pour le pousser dans ses derniers retranchements. Le décor ainsi planté, Challenge Twelve, auteur d’un somptueux départ s’emparait d’emblée de la gauche du plan d’eau. Ikra et le rutilant Kookaburra III partaient eux résolument vers Porquerolles. Profitant du vent frais, Borel prenait quelques longueurs avant que la magie de South Australia n’opère de nouveau ; Un bord de près somptueux le précipitait en tête à la bouée au vent. Bien à plat sur l’eau malgré le clapôt, il s’envolait irrésistiblement pour signer une victoire de brise très prisée des marins. "Ces bateaux sont non seulement superbes sur l’eau" souligne Heckly, "mais ce sont aussi des bateaux "d’hommes", terriblement physiques. Dans la brise et sur houle formée, cela relève du rodéo". 14 à 16 hommes d’équipage ne sont pas de trop, malgré l’exiguïté des ponts, pour envoyer et récupérer les immenses voiles d’avant. Ballets tout en élégance, les régates de 12 Metre prennent aussi toute leur saveur sportive quand commence la danse des équipages à chaque virement ou empannages. C’est l’un des attraits de ce rassemblement Porquerollais, offrir d’intenses régates au contact sur des parcours réduits favorables aux manoeuvres et à la stratégie, et qui laissant à des marins souvent issus de la Coupe de l’America, tout le loisir de s’exprimer au plus haut niveau….
4 manches ont déjà été validées dans cette Twelve Cup. La domination de South Australia est complète, dans tous les régimes de vent et à toutes les allures.

- Publicité -

11H15 – Quatrième course
1 – KA 8 – South Australia / Jacques Fauroux
2 – KA 10 – Challenge Twelve / William Borel
3 – K3 – IKRA / De Rosny Olivier
DNF – KA 15 – Kookaburra III / Trehard Christian

Classement général après 4 courses
1 – KA 8 – South Australia / Jacques Fauroux
2 – KA 10 – Challenge Twelve / William Borel
3 – KA 15 – Kookaburra III / Trehard Christian
4 – K3 – IKRA / De Rosny Olivier