Tour du Monde à l’Envers. Départ pour Use It Again!

Départ de Romain Pilliard et Alex Pella à bord du trimaran Use It Again, pour le record du Tour du Monde à l’Envers sans Escale, Lorient, le 4 janvier 2022 Photo © Jean-Marie LIOT # UseItAgain

Après plusieurs semaines d’attente, Romain Pilliard et Alex Pella se sont élancés mardi 4 janvier 2022 sur le Record du Tour du Monde à l’Envers. Le trimaran Use It Again!, l’ancien bateau d’Ellen MacArthur, reconditionné selon les principes de l’économie circulaire a franchi la ligne de départ à 17 heures 36 minutes et 04 secondes entre le phare de Pen Men sur l’Ile de Groix et le phare de Kerroc’h à Lorient. Ce Tour du Monde contre les vents et les courants dominants n’a encore jamais été réussi en multicoque, un vrai défi sportif pour Romain Pilliard et Alex Pella.



Ce mercredi, vingt-quatre heures après le départ, le Trimaran Use It Again! progresse à 13 noeuds dans le Golfe de Gascogne à environ 100 milles du Cap Finisterre. Comme prévu, Romain et Alex ont dû composer dans la nuit avec du vent de Sud plus faible mais ils ont retouché un flux de Nord-Ouest plus soutenu dans la journée à l’approche de la pointe espagnole.
” Romain et Alex ont eu une nuit agitée avec quelques grains et ils ont viré comme prévu dans la molle vers 7h30 ce matin. Tout va bien à bord, ils sont pour l’heure plus rapides que le routage initial “, note Christian Dumard, le routeur à terre ce matin. ” Nous sommes à 170 milles du Cap Finisterre, la mer est démontée, on a réduit pour y aller tranquillement, il ne faut pas abîmer le matériel “, explique Alex Pella dans une vidéo ce midi.
Les déclarations des marins avant de quitter la terre ferme :

Romain Pilliard, skipper Use It Again! au départ : « On a envie d’y aller, c’est le bon moment ! On part dans de bonnes conditions. On va rapidement avoir 20-25 nœuds de vent en fin de journée avant de traverser une zone de molle dans la nuit, donc il y aura pas mal de manœuvres dans les heures à venir. On part « safe » car avant de battre ce temps symbolique de 122 jours détenu en solitaire par Jean-Luc Van Den Heede, on part surtout pour terminer ce Tour du Monde et établir un temps de référence en double et en multicoque ! C’est un sacré défi de partir pour plus de 100 jours en mer, la longueur va être un exercice de style mais je me sens en parfaite symbiose et en sécurité avec Alex. J’ai aussi envie de prendre soin de ce bateau, c’est un trimaran exceptionnel, il a déjà fait deux tours du monde. »

Alex Pella, co-skipper Use It Again! au départ : « C’est une belle fenêtre car elle nous a permis de passer Noël en famille (rires), et surtout, les conditions sont bonnes, c’est un bon équilibre entre vitesse et fiabilité. On n’aura pas besoin de tirer trop sur le bateau dès le début ! Devenir le premier marin détenteur du Trophée Jules Verne et du Record du Tour du Monde à l’Envers, je l’ai forcément dans un coin de ma tête mais l’objectif est comme toujours de naviguer propre, de passer de bons moments sur l’eau et de bien faire marcher le bateau.»

Dans un flux de Nord-Nord Ouest d’une petite vingtaine de nœuds, au coucher du soleil, les étraves du trimaran Use It Again! ont franchi la ligne de départ à 17 heures 36 minutes 04 secondes entre le phare de Pen Men sur l’Ile de Groix et le phare de Kerroc’h dans l’Est de Lorient où toute l’équipe Use It Again! entourait Claude Breton, le chronométreur officiel du WSSRC et Christian Dumard, routeur, météorologue et troisième homme du team. Les trois enfants de Romain lancent un dernier « bisous papa, bon vent Alex » à la VHF et le trimaran disparait à l’horizon derrière l’Ile de Groix. Devant Romain Pilliard et Alex Pella, un Tour du Monde de 21 600 milles en route directe mais près de 30 000 milles en réalité.

Pendant plus d’une centaine de jours de course, le duo franco-espagnol est déterminé à montrer concrètement qu’il est possible de penser performance et de vivre des aventures exceptionnelles en minimisant son impact sur la planète.