Route du Rhum. Halvard Mabire éprouve son catamaran GDD en Méditerranée

Qualifié pour la 40ème édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, le navigateur normand Halvard Mabire se rôde tout l’été en Méditerranée. Le skipper du catamaran GDD s’est déjà largement acquitté des 1 200 milles requis par la direction de course de l’événement. Il met en ce mois de juillet cap sur Venise depuis Lorient : un aller-retour express qui peaufine dans les conditions variées et capricieuses de la Grande Bleue sa préparation au grand rendez-vous Malouin.

- Publicité -

Lorient-Venise, itinéraire d’une préparation technique, physique et mentale.
Nouvel épisode dans la marche du Normand vers sa cinquième participation à la Reine des transats en solitaire entre Saint Malo et la Guadeloupe, ce long périple entre Lorient et Venise de 2500 milles doit lui permettre d’affiner sa préparation.
Depuis sa qualification, le navigateur n’a eu de cesse, avec son sponsor GDD, marque normande de soins naturels imaginés par des pharmaciens, de préparer son bateau, le Kraken GDD. Nommé d’après la créature marine mythique qui hante les mers du Nord, le Kraken GDD est un catamaran ORC50 Marsaudon Composites sur plan Barreau de 15 mètres, typé course, léger et racé.
Du haut de ses 66 ans, Halvard Mabire concentre son immense expérience sur sa nouvelle monture. « Ce convoyage aller-retour à Venise constitue une nouvelle étape dans notre préparation. J’ai cumulé plus de 10 000 milles de navigation en Atlantique sur ce beau catamaran, et chaque jour en mer me permet d’affiner ma préparation. Samuel Marsaudon, son constructeur, a fait un travail remarquable sur notre système de barre et nous avons optimisé le plan de voilure. »
Passer Gibraltar le week end dernier, avec 35 nœuds de vent et une mer démontée, se tester dans des conditions toujours différentes, tels sont les devoirs d’été du marin. Et l’été s‘annonce studieux : « Nous serons de retour à Lorient en août. Le compte à rebours jusqu’au dimanche 6 novembre, départ officiel de la Route du Rhum, pourra alors débuter. »

Objectif Rhum, l’appel du large et de la compétition à moins de 4 mois du départ.
Jamais rassasié de longues et belles aventures maritimes, Halvard Mabire porte un regard amusé sur cette Route du Rhum : « Quand j’étais plus jeune, je partais seul en mer pour apprendre à me connaître, tester mes limites. Avec l’âge… c’est toujours la même chose ! » explique-t-il, sourire en coin. « On veut encore savoir si on est capable de le faire, de traverser seul l’océan à la force du vent et de ses bras. »
La rencontre avec Philippe Lailler, propriétaire passionné du catamaran GDD, a eu sur l’homme aux innombrables expériences maritimes un effet régénérateur. « On s’amuse avec sérieux ! Une Route du Rhum en Classe Multi, c’est un retour vers le futur, dans un esprit qui rappelle furieusement celui des premières éditions, quand des multicoques aux qualités différentes s’affrontaient sur ce parcours génial entre hiver breton et été antillais. »
Plus motivé que jamais, le vétéran Mabire piaffe de retrouver l’ambiance si particulière des pontons de départ à Saint-Malo. « Nous y avons nos marques et c’est très excitant de partager cette aventure avec un partenaire nouveau venu dans la course au large, qui a un ancrage local fort et propose des produits sains et naturels. Nous ressentons la même impatience de la course, la curiosité de l’inconnu, et l’envie de performer. La mer, le vent, les circonstances de course, les positions des adversaires se mêleront ensuite, c’est la partie sportive de l’épreuve. En l’occurrence, je ne me fixe ni limite, ni interdit. »

Le catamaran GDD :
Le voilier ORC 50 « GDD », ex TS5 est un catamaran habitable optimisé pour la course, construit par le chantier Marsaudon Composites sur plan Barreau. Ce voilier très allégé avec des aménagements minimalistes, à dérives sabres, gréé en Sloop fractionné avec mât rotatif, mesure 15,24 m de long, bau de 8,20 m, avec un tirant d’eau maximum de 2,80 m.