Route du Rhum. Dernière ligne droite, le suspens monte !

Les trois ultimes volent aussi vite qu’ils le peuvent en direction de la Guadeloupe désormais à moins de 300 milles pour le leader Charles Caudrelier qui compte désormais 66 milles d’avance sur François Gabart. Thomas Coville sur Sodebo tente de recoller autant qu’il le peut. Le final cette nuit autour de l’ile avec une arrivée prévue demain matin s’annonce haletant.

Les skippers ultimes en rêvaient. Ils vont avoir une arrivée groupée en Guadeloupe et un finish haletant. Avant cela, ils ne boudent pas leurs plaisirs en volant sur leurs engins à plus de 31 nds de moyenne dans des alizés et une mer bleue rangée. Charles Caudrelier est bien parti pour l’emporter mais rien n’est encore gagné. Le plus dur et stressant reste à venir : le tour de la Guadeloupe et ses nombreux pièges. François Gabart ne manque pas de lui ajouter de la pression lui qui a déjà vécu cela sur la dernière édition. Enfin Thomas Coville tente de recoller au duo de tête et doit être à la limite de son bateau. Il a été le plus rapide aujourd’hui. Toute reste encore ouvert pour lui même s’il accuse 6-7h de retard.

- Publicité -

François Gabart : “ Il y a un truc que j’aime bien, c’est de me mettre dans la bulle là-haut au poste de barre…j’éteins tous les instruments, je regarde l’horizon, l’œil prend 30 secondes/une minute pour s’acclimater…puis les se distinguent, sortent dans le noir, les apparaissent à droite à gauche …on voit pleins de choses qu’on ne voit pas lorsque les instruments sont allumés, ~comme si le monde réapparaissait dès qu’on éteint un peu les écrans…”

Thomas Coville : “ On a pas mal oeuvré, tous, pour arriver jusque-là. Après du près, le golfe de Gascogne, traverser ce front au large… ça sera mémorable pour moi ça, les Açores ! Puis enfin tricoter le long de l’anticyclone pour essayer de trouver une petite voie pour essayer d’attraper l’alizé. Et là, il fallait être capable de voler dans du tout petit temps. Nous avons été moins bon sur ce coup là. Mais jusqu’à la Tête à l’Anglais et jusqu’au tour de l’île, il reste encore plein de choses. Là, c’est une course de vitesse pendant 24 heures, dans ce fameux alizé. Allez, bonne soirée, ciao. Et c’est quand même bonard là ! »

ETA Tête à l’Anglais classe Ultim32/23
Incertitude : Plus ou moins 2 heures pour chaque timing

Maxi Edmond de Rothschild : Mardi 15 novembre 22h30 locale (03h30, heure de Paris)

SVR Lazartigue : Mercredi 16 novembre 02h30 locale (07h30, heure de Paris)

Sodebo Ultim 3 : Mercredi 16 novembre 06 h 00 locale (11h00, heure de Paris)

Les heures d’arrivée estimées des premiers Ultimes
Charles Caudrelier (Edmond de Rothschild) : mercredi 16 novembre entre 7 h et 13 h

François Gabart (SVR Lazartigue) : mercredi 16 novembre entre 11 h 30 et 17 h 30

Thomas Coville (Sodebo Ultim 3) : entre mercredi 16 novembre 19 h et jeudi 17 novembre 1 h

Yves Le Blevec (Actual) : entre jeudi 17 novembre 22 h 30 et vendredi 18 novembre 10 h 30

Pour battre le record de Francis Joyon (7 jours 14 h 21’45’’), le premier Ultime doit franchir la ligne d’arrivée avant jeudi 17 novembre à 4 h 21’45’’.