Retour à la Base. Une nouvelle épreuve sportive et une belle initiative

© Robin Christol - Apicil - Défi Azimut Lorient Agglomération

En collaboration avec la Classe IMOCA, Lorient Grand Large annonce la création du « Retour à La Base », une nouvelle épreuve sportive dédiée aux fameux monocoques de 60 pieds mais qui se veut aussi une alternative au retour cargo. Belle initiative qui pourrait être suivie par d’autres classes.

Alors que la plupart des IMOCA s’amarreront courant novembre à Fort de France en Martinique, port d’arrivée de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, Lorient Grand Large organise un retour par la mer, sous la forme d’un ralliement, en double ou en équipage, prémisse d’un projet plus ambitieux dans deux ans.

Le principe est simple. Une ligne de départ, située dans le nord de l’île, sera ouverte à partir du 27 novembre et ce pendant plusieurs jours. Chacun pourra ainsi s’élancer quand il le souhaite. Le chrono sera déclenché au départ puis stoppé au franchissement de la ligne d’arrivée, à l’entrée de la rade de Lorient. Les équipages ayant traversé le plus rapidement se verront récompensés. Au cours de leur traversée, les bateaux pourront être suivis en direct sur une cartographie ainsi qu’au travers des nouvelles du bord de chaque équipage. La proposition se veut facile à mettre en œuvre pour les marins, avec l’envie de prolonger encore un peu cette belle saison 2021.

Ce parcours a plusieurs enjeux. L’enjeu écologique car il propose une alternative au retour sur cargo, ensuite, technologique quand les bateaux ont besoin de naviguer plus pour mettre au point et fiabiliser leurs engins, humain aussi car cela permet aux équipes de naviguer, puis stratégiquement la route retour est un beau défi en terme d’analyse météo pour trouver la bonne route pour aller chercher les vents portants au nord de l’Anticyclone. Enfin, pour rallier la ligne de départ qui sera située au nord de Grand Rivière, les marins auront la chance de naviguer sous le vent de la Montagne Pelée, de St Pierre, et ils pourront admirer une autre facette de la Martinique avant de s’élancer vers Lorient La Base” explique Karine Fauconnier, coordinatrice de Lorient Grand Large.

Les prémisses d’une course en solitaire pour 2023
L’idée est de faire du « Retour à La Base » un rendez-vous inscrit au Championnat IMOCA Globe Series avec une course en solitaire en novembre 2023, qualificative pour le Vendée Globe 2024-25.

« Le Retour à La Base 2021 est un ‘warm up’ de la course en solitaire 2023 qui sera une étape importante de la qualification pour le Vendée Globe l’année suivante. Lorient Agglomération a affirmé sa volonté d’inscrire Lorient au calendrier des grandes courses au large. Créer sa propre transatlantique IMOCA en solitaire et en faire une course pérenne représente donc un joli pari. En 2021, il s’agira d’un ‘rallye’ amical, permettant d’initier les bases des ambitions futures. Nous sommes heureux que déjà plusieurs teams aient confirmé leur participation. » explique Jean-Philippe CAU, président de Lorient Grand Large.

Une collaboration Lorient Grand Large & Classe IMOCA
Après l’organisation du prologue de The Ocean Race Europe à Lorient au mois de mai dernier, Lorient Grand Large et la Classe IMOCA poursuivent donc leur collaboration autour de ce nouveau projet.

« Une grande partie des équipes IMOCA travaille et développe leurs programmes sportifs ici. C’est aussi beaucoup sur ce territoire que l’on dessine, construit et équipe nos bateaux. Une transatlantique en solitaire arrivant à Lorient La Base séduira sans aucun doute les marins et leurs partenaires. C’est un challenge ambitieux que nous sommes très heureux de soutenir, » explique Antoine Mermod, président de la Classe IMOCA.

Un projet équitable
La Classe IMOCA et Lorient Grand Large souhaitent également donner un aspect équitable au « Retour à La Base » en faisant transiter de la marchandise locale depuis les Antilles jusqu’à Lorient : café, poivre et autres épices.

« L’idée est de pouvoir mettre à bord des bateaux participants autour de 40 kilos de marchandises locales et de participer à l’économie circulaire. Des discussions sont en cours avec les producteurs antillais et les revendeurs lorientais. Nous espérons pouvoir commencer à proposer cela aux équipes cette année pour que le projet soit bien en place pour 2023, » explique Claire Vayer, co-responsable développement durable de la Classe IMOCA.

Aujourd’hui, déjà sept teams IMOCA ont manifesté leur intention de participer à ce premier « Retour à La Base » !