Record. Francis Joyon, le retour !

OFF BELLE-ILE EN MER, FRANCE - SEPTEMBER 18: French skipper Francis Joyon is training on his Maxi Trimaran IDEC Sport with his crew, Christophe Houdet, Bertrand Delesne, Corentin Joyon and Antoine Blouet, prior to their Asian Tour next winter on September 18, 2019, off Belle-Ile en Mer, France. (Photo by Francois Van Malleghem/Alea)

Francis Joyon se lance à l’assaut du temps référence établi en 2013 par le maxi-trimaran Spindrift de Yann Guichard et Dona Bertarelli sur la Route de la Découverte.

Francis avec son équipage Bertrand Delesne, Bernard Stamm, Antoine Blouet et Christophe Houdet quitteront leur port d’attache de la Trinité sur mer aux environs du 21 septembre prochain, cap dans un premier temps sur la région de Malaga. « Le bateau est prêt » murmure Francis, toujours aux petits soins pour son maxi-trimaran. « Nous avons travaillé sur les appendices, qui avaient beaucoup souffert lors de nos navigations en Asie, heurtant un nombre important d’OFNIS. On est très attentif à son vieillissement. On réagit à toute apparition de fissures. Il est certain que l’utilisation du « petit » mât, sans nuire à la performance, a considérablement réduit les efforts sur la plateforme. On cherche toujours à aller vers plus de simplicité dans les manoeuvres et on continue de trouver ici et là quelques astuces. Nous profitons de la fin d’été pour sortir régulièrement. Mon fils Corentin, permanent du bateau depuis la saison 2018, ne sera pas des nôtres. Avec Antoine, Christophe, Bernard et Bertrand, j’aurai pour m’accompagner un joyeux équipage qui connait parfaitement le bateau. »

« Le record est pointu ! »
Six jours, 14 heures, 29 minutes et 53 secondes pour couvrir 4 481 milles en route directe! « Ce record est très pointu » s’accorde Francis. « Plus de 25 noeuds de moyenne! Il faudra une excellente fenêtre météo pour espérer l’améliorer. Et un peu de chance aussi car on sait les Bahamas souvent très déventées. Cette Route de la Découverte est un parcours fabuleux, magique, chargé d’histoire. C’est le trajet suivi par Christophe Colomb. Les îles y sont fascinantes. J’y ai débarqué une fois à l’issue de l’un de mes records en solitaire. La population était adorable. Ce parcours est plein de promesses de belles glisses, d’horizons fabuleux. Nous travaillons les moindres détails des scénarii météos avec Christian Dumard, car le réchauffement climatique est un phénomène bien réel que l’on mesure à l’augmentation statistique de la fréquence des ouragans sur cette zone des Antilles. Les océans se réchauffent, et fournissent le carburant aux cyclones. »

Stanb-by à Cadix début octobre
Francis compte ainsi quitter la Bretagne vers le 21 septembre prochain, afin de débuter son stand-by dès les derniers jours du mois, pour un départ début octobre, fidèle à sa légende de marin peu amateur de longs stand-by. Il s’amarrera quelques jours à Algésiras, puis à Malaga avant de rejoindre Cadix et Puerto Sherry, et accompagnera les opérations de Relations Publiques organisées par le GROUPE IDEC, très impliqué dans un ambitieux projet logistique et industriel en Andalousie.