Nicolas Troussel, chronique d´une conquête

Victoire Nicolas Troussel
DR

En 2006, Nicolas remporte la Solitaire du Figaro à l’issue d’une option aussi brillante que radicale dans la deuxième étape. Si cette performance a, en partie, occulté le reste de son parcours, les observateurs avertis auront remarqués que lors de la troisième étape le navigateur de Plougasnou avait tenu tête à l’ensemble de la flotte en compagnie de Jeanne Grégoire jusqu’à ce que l’arrivée sur Dingle redistribue les cartes… Par ailleurs, le skipper de Financo pouvait aussi se prévaloir d’une fort jolie 5ème place sur la Solo Méditerranée et d’une belle Transat AG2R avec son compère Armel le Cléac’h. La saison 2007 devait être celle de la confirmation.

Presto

La saison 2007 démarre par le Trophée BPE, transatlantique en solitaire entre Belle-Île et Marie-Galante. La flotte se trouve rapidement confrontée à un dilemme : orthodromie, la route la plus courte, mais contre les vents dominants ou route du sud pour aller chercher les alizés synonymes de déboulés sous spi aux allures portantes. L’équation est d’autant plus complexe à résoudre qu’un anticyclone s’est calé sur la route médiane obligeant les navigateurs à choisir des options radicales. Quand certains tentent la route du Nord, Nicolas joue la carte des alizés, acceptant de perdre du terrain en distance au but puisqu’il va compter jusqu’à 300 milles de retard sur les bateaux de tête à mi-parcours. Mais tous ceux qui tentent de couper l’anticyclone s’engluent dans des calmes qui finissent par donner raison aux tenants de la route du Sud. Au terme d’une bagarre tactique jusque dans les dernières heures précédant l’arrivée, le skipper de Financo signe sa deuxième victoire en solitaire, devenant le premier marin de la série à avoir emporté les trois courses majeures du circuit : Solitaire du Figaro, Trophée BPE et Transat AG2R.

Moderato

Au départ de la Solitaire Afflelou Le Figaro, Nicolas Troussel est attendu comme le loup blanc. D’emblée, il prend ses marques dès la première étape en finissant second derrière un Fred Duthil en état de grâce et devant Michel Desjoyeaux, double vainqueur de l’épreuve… Nicolas démontre aussi dans cette étape qu’il n’est pas voué qu’aux options extrêmes, qu’il sait aussi se porter en tête grâce à une succession de petites opportunités. Une deuxième étape de vitesse en demi-teinte où le navigateur se découvre un petit déficit de vitesse sous spinnaker le relègue à la sixième place du classement général. Ensuite, une troisième étape d’anthologie le propulse à nouveau à la troisième place du classement général en compagnie de Michel Desjoyeaux et Corentin Douguet. Fred Duthil, vainqueur de la dernière course lui chipera à l’occasion sa place sur le podium. Mais nombre de navigateurs se contenteraient d’une quatrième place dans la fameuse solitaire…

Allegro

Nicolas abordera la Finale du Championnat de France Solitaire l’esprit serein, puisque disposant d’un confortable capital de points d’avance sur son dauphin, Thomas Rouxel. Mais il s’agit de faire honneur à son futur titre. Parcours tactiques, grande course entre St Gilles Croix de Vie et Perros-Guirec, le skipper de Financo bataille constamment aux avant-postes. Au final, il s’incline derrière Gildas Mahé qui signe sa première grande victoire sur le circuit Figaro, mais cette deuxième place est aussi l’occasion de démontrer que son titre de Champion de France de Course au Large en Solitaire est très largement mérité. Nicolas Troussel aura été le grand bonhomme de cette année 2007. La limpidité de son parcours souligne à quel point son partenaire Financo aura été inspiré de lui confier la barre de son bateau en 2006. Le couple entre le navigateur finistérien et l’établissement de crédit, dont le siège social est à Brest, a encore de beaux jours devant lui.