Le retour des sudistes …

Veolia R Jourdain JL Nellias
DR

« La nuit est magnifique, on voit plein d’étoiles partout, on navigue entre La Croix du Sud et La Grande Ourse, c’est splendide.» On peut être sportif de haut niveau, en être à sa 35e traversée de l’Atlantique ou quelque chose comme ça (il a arrêté de compter à la 30e), être leader de la Transat AG2R et savoir toujours s’émerveiller du plus beau stade de sport du monde.
Kito de Pavant (Groupe Bel) est décidément un grand champion. En tête depuis 48 heures avec son complice italien Pietro D’Ali, les deux hommes résistent encore et toujours à l’envahisseur venu du sud. Armel Le Cléac’h et Nicolas Troussel  ont encore gagné une place au classement depuis hier soir et hissent leur Brit Air à 7 petits milles de Groupe Bel, à qui il en reste 666 à parcourir d’ici la délivrance de Gustavia. Et si Kito de Pavant se félicite d’avoir déniché une veine de courant favorable depuis quelques heures, la vitesse de croisière du vol Brit Air reste légèrement supérieure (0,5 nœuds) à ceux des bateaux de tête. Parmi eux, on note le grand retour du Veolia de « Bilou » (Roland Jourdain) et Jean-Luc Nélias, 4e à 18,8 milles.
Le Banque Populaire de Jeanne Grégoire et Gérald Véniard et l’Atao Audio System de Dominic Vittet et Lionel Lemonchois en font les frais : Banque Pop glisse en 3e position à 10 milles et Atao en 5e position à 20 milles.
Les cinq premiers en vingt milles à trois jours de l’arrivée… Quand on voit qu’Armel Le Cléac’h et Nicolas Troussel ont gagné 27 milles en 24 heures, le constat est rapide : on a droit à un suspense XXL sur cette Transat AG2R qui vaut bien tous les PSG-OM de la planète ronde.
Qui va inscrire son nom en lettres d’or sur le trophée, samedi ? Une Madame Irma à 0,34 euros la minute serait peut-être bienvenue pour éclairer notre lanterne, « d’autant qu’à voir les différences de vitesse entre bateaux, chacun a ses petites conditions sous un nuage, accélère et ralentit », commente un Armel Le Cléac’h qui se verrait bien refaire le coup d’il y a deux ans. Le coup de la victoire. Les autres ne l’entendent évidemment pas de cette oreille. Certains comme Gildas Morvan et Erwan Tabarly (Cercle Vert) tentent même une ultime option au nord de la flotte, et des bateaux comme Aquarelle.com (6e à 27 milles), E.Leclerc-Bouygues Telecom (7e à 32 milles) ou Brossard (8e à 44 milles) restent dangereux. Samedi, il n’y aura peut-être que quelques poignées de minutes d’écart entre les premiers bateaux à gagner la terre Antillaise. De microscopiques parcelles de temps pour clore un suspense majuscule.

Ils ont dit à la vacation de 5h00 ce matin…
Kito de Pavant (Groupe Bel)
« La nuit est magnifique. On voit plein d’étoiles partout, on navigue entre La Croix du Sud et La Grande Ourse, c’est splendide ! On a 15 nœuds de vent et surtout, on a du courant : on marche à 8 nœuds de moyenne sur la route. Depuis 24h, on est moins sollicité par les nuages. Le vent est un peu mou à mon goût mais c’est plus tranquille au niveau des manœuvres. La seule mauvaise nouvelle finalement, c’est que l’on se fait rattraper par les sudistes !"
 
Armel Le Cleac’h (Brit Air)
" On vient de voir le dernier classement, on a gagné une place… On avance toujours à bonne vitesse par rapport aux nordistes. Le vent bouge pas mal sur le plan d’eau en ce moment. Cela nous demande pas mal de vigilance à la barre et aux écoutes. Du coup, on profite des quarts pour bien se reposer car mieux vaut avoir les batteries perso bien rechargées. (…) Chaque place a son vent et chaque bateau doit négocier ça au mieux car on peut vite tomber dans la pétole et rester scotché une heure ou deux… Je pense que les nordistes vont maintenant essayer d’attaquer. Nous, on va empanner dans quelques heures… On verra ce que font les banquiers au milieu ! "
 
Gérald Véniard (Banque Populaire)
 " Il y a 14 nœuds de vent et c’est pénible… On court après les nuages toute la journée ! On a vu que l’on avait perdu une place au classement. On a essayé de mettre plus de sud dans notre route mais apparemment, on est les seuls. On tente un truc là… On verra bien ce que ça donne… C’est assez difficile de jouer dans ces conditions car les zones de molles ne sont pas sur les fichiers et celles qui sont annoncées, on ne les voit pas non plus ! Du coup, on se retrouve avec pas mal de latéral entre les bateaux. Il y a par exemple 40 milles entre nous et Kito aujourd’hui alors que l’on naviguait ensemble il y a deux jours. Comme Véolia, nous a repris 10 milles en 4 heures hier, on fait depuis un peu de sud. Ce n’est pas du marquage mais si lui va un nœud plus vite que les autres en étant plus sud, on va essayer de lui piquer son vent ! "

Classement à 7H45 (locale Paris)
1    Groupe Bel    617,3
2    Brit Air    621,1
3    Banque Populaire    630,1
4    ATAO Audio System    638,6
5    VEOLIA    639,3
6    Aquarelle.com    649,8
7    E. Leclerc / Bouygues Telecom    652,3
8    Brossard    664,1
9    Delta Dore    678,5
10    Bostik    679,7
11    Roxy    680,4
12    Cercle Vert    683,8
13    Siemens    694,6
14    AXA Atout Coeur pour Aides    694,9
15    Suzuki Automobiles    698,0
16    Des Pieds et des Mains    698,6
17    Lubexcel    726,2
18    Groupe CELEOS    728,4
19    Les Mousquetaires    734,3
20    Entreprendre Au Pays de Lorient    752,3
21    GUY HOQUET Immobilier    756,6
22    Gédimat    766,2
23    Objectif Océans    858,2
24    Port Olona    916,9