Globe40. Le grand départ ce dimanche

Photo : Jean-Marie Liot

Ils seront 7 duos en Class40 ce dimanche 26 juin à prendre le départ de la Globe40. Une première édition au départ de Tanger au Maroc et qui comprendra 8 escales sur un parcours inédit.

- Publicité -

L’équipe de Sirius Event est à pied d’œuvre depuis 3 semaines pour le grand départ de la première édition de ce tour du monde en Class40. Un travail préparatoire qui aura duré 3 ans, compliqué au beau milieu de la crise sanitaire mondiale comme nous l’explique Manfred Ramspacher, directeur de l’évènement. ” Cela n’a pas été facile. Certains pays ont fermé leurs frontières. Il a fallu sans arrêt nous adapter à l’évolution de la crise sanitaire dans chaque pays mais nous y sommes arrivés. Tanger avec les autorités marocaines ont toujours été présentes à nos côtés.
Le départ sera donné de la Marina Bay au cœur de Tanger. Construite il y a 4 ans, elle a réouverte le 24 avril dernier et accueille déjà de nombreux bateaux, quelques yachts et vise une capacité de 1600 places. Très moderne, avec de nombreux restaurants, le village de l’évènement est posé en son centre devant le Royal Yacht Club de Tanger avec des animations où plus de 5000 personnes sont venus chaque jour. On y retrouve également un stand Plastimo dont l’équipage Marocain engagé est partenaire.

Le départ sera donné à 15h30 dimanche après-midi pour les 7 bateaux direction le Cap-Vert – 1894 milles nautiques. Les équipages ont pu suivre le briefing météo de l’étape conduit par Christian Dumard qui s’annonce comme une bonne mise en jambe et des conditions plutôt faciles en contournant quelques pièges sur la route notamment autour des îles pour en éviter les effets. Avec le prologue parti de Lorient, les équipages sont désormais prêts pour la longue route qui s’effectuera sous la direction de Christophe Gaumont.



14 marins amateurs et semi pro
La flotte est constituée d’équipages internationaux révélatrice d’une classe 40 très internationalisée. Plus de 110 équipages s’étaient montrés intéressés par la course mais la situation sanitaire a eu raison de leur enthousiasme. Ils seront plus nombreux la prochaine fois et suivront sans aucun doute les 7 équipages engagés, 14 marins amateurs et semi-pro qui seront relayés par d’autres à chacune des 8 étapes. Tous ont participé à la Normandy Channel Race pour rassurer la direction de course quant à leur capacité en course au large.

Parmi ces équipes, on retrouve un équipage français skippé par Eric Grosclaude sur le Class40 n°61 qui embarquera pour la première étape Nicolas Boidevézi qui pourra lui transmettre son expérience du class40. ” Cette première étape s’annonce comme une bonne mise en jambe, plutôt facile. On connaît bien la route. Les étapes suivantes seront sans doute plus compliquées.
Les médias locaux suivront de près l’équipage marocains IBN Battouta du nom du premier explorateur marocain sur le class40 n°133. Le bateau est skippé par Simon Boussikouk et Omar Bensenddik, tous deux champions en dériveurs et qui ont trouvé un soutien des autorités et de Kamal Sabri, sénateur en charge de la mer au Maroc, féru de voile et qui souhaite la promouvoir dans son pays.

L’équipage Hollandais est skippé par Fans Budel qui a participé à l’Ocean Globe Race et Ysband Endt. Leurs envies : repousser leurs limites.
L’équipage canadien est skippé par la pétillante Mélodie Schaffer agé de 53 ans, mère de 3 enfants et qui a décidé de se lancer dans une nouvelle vie d’aventure. Elle est accompagnée par Jéronimo Santos-Gonzalès.
L’équipage américain Micah Davis et Brian Harris est un peu plus expérimenté. L’un a déjà participé à de nombreuses courses en Class40 aux États-Unis et l’autre a été préparateur de plusieurs Imoca dont ceux de Rich Wilson ou Alex Thomson. ” Ce sera notre plus grande course au large. Nous sommes prêts, au début d’une grande aventure.
Enfin, l’équipage japonais avec Masa Susuki et Koji Nakagawa dont l’un a fait la Mini-transat et qui naviguent presque en professionnels seront prêts pour le grand départ