Finistère Atlantique. Duel : Banque Populaire devant Edmond de Rothschild

Les 4 Ultim de la Finistère Atlantique – Challenge ACTION ENFANCE se livrent une superbe course au contact qui s’est transformé en duel entre Banque Populaire XI et le Maxi Edmond de Rothschild qui régatent bord à bord.

- Publicité -

Après avoir dévalé les côtes portugaises à près de 40 nœuds, la flotte a passé la marque des Canaries ce lundi matin. Le Maxi Edmond de Rothschild et Banque Populaire XI naviguent bord à bord avec un léger avantage pour le nouveau bateau d’Armel Le Cleac’h capable désormais de rivaliser, voir de dépasser le bateau référent de la classe. Charles Caudrelier le pressentait : le niveau de la classe est désormais homogène. De quoi également réjouir Thomas Coville même si ce dernier sur Sodebo Ultim’3 accuse 50 mn de retard après le passage des Canaries. Mais la route est encore longue, “la compétition ne fait que commencer ! Les bateaux ont convergé en vitesse et en performance” déclare le skipper de Sodebo Ultim 3.

Les visages et les voix témoignent d’une certaine fatigue ce matin. Corentin Horeau, équipier de Sodebo Ultim 3 s’en amuse dans un message envoyé du bord au lever du jour : “Cette nuit ça bombardait bien, il y avait un peu de mer, c’était compliqué d’être régulier en vitesse. Il y a un peu de fatigue quand même, ça doit s’entendre à ma voix !”. À Thomas Coville, le skipper, de rajouter : “la nuit a été mouvementée et physique dans du vent soutenu avec de la mer agitée”. Franck Cammas, équipier du Maxi Edmond de Rothschild se réjouit: “on a fait du match race”.