Figaro. Sélection Skipper Macif 2022, les 5 candidats retenus

Skipper Figaro Macif
Skipper Figaro Macif Crédit : Y. Riou-Polaryse / disobey. / Macif

C’est l’une des places les plus convoités en Figaro. Loïs Berrehar, Robin Follin, Estelle Greck, Lucas Rual et Alexis Thomas sont les 5 candidats retenus pour la sélection Skipper Macif 2022.

Ils passeront à partir du lundi 25 octobre devant le Jury Skipper Macif composé de Bertrand Delignon (Président du Jury Skipper Macif), Jean-Philippe Dogneton (Directeur Général de la Macif), Hans Roger (Directeur des Activités Mer de la Macif), Alban Gonord (Président du directoire de SAS Skipper Macif 2), Guillaume Chiellino (Directeur Technique National de la Fédération Française de Voile), Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020), Jeanne Gregoire (Directrice du Pôle Finistère Course au Large) et Erwan Tabarly (Adjoint du Pôle Finistère Course au Large).

Au programme : la sélection skipper Macif intègrera des entretiens individuels, tests physiques, météo et stratégie, navigations en solitaire et présentation des projets sportifs des marins.

Bertrand Delignon, Président du Jury Skipper Macif : « Depuis 2008, le programme Skipper Macif a déjà fait ses preuves en accompagnant 10 marins talentueux qui ont marqué et marquent encore la course au large. Les 11 candidatures reçues sont dans la même veine, avec pour point commun l’envie de porter les couleurs de la MACIF durant ces deux prochaines années, aux côtés d’Erwan Le Draoulec. Avec nos partenaires que sont la Fédération Française de Voile et le Pôle Finistère Course au Large, nous avons retenu 5 marins aux parcours et personnalités très variés. Nous les percevons comme des futurs marins d’exception, il leur revient désormais de le confirmer dès la fin du mois d’octobre à Port-La-Forêt. Au-delà de leurs performances sportives, nous serons attentifs à leurs motivations, à leurs sensibilités aux enjeux environnementaux, à leur sens du travail en équipe et à la pertinence de leur projet pour les années à venir. Un beau challenge qui s’offre à eux pour devenir le 11ème skipper MACIF, millésime 2022. »

Le programme Skipper Macif

Skipper Macif est un projet d’accompagnement de sportifs de haut niveau dans le domaine de la course au large. Ce projet est géré en partenariat avec la Fédération Française de Voile via le Pôle France de Port-La-Forêt. Le programme représente pour chaque marin l’opportunité d’intégrer un Pôle France agréé par le Ministère des Sports et de bénéficier d’un soutien au plan sportif basé sur un programme d’entraînement structuré axé sur la préparation physique, technique, à terre et sur l’eau avec comme objectif l’amélioration de la performance et la recherche de résultats en course au large.

Ils sont aujourd’hui 10 skippers à avoir bénéficié du soutien de la Macif : Gérald Véniard (2008), Eric Péron (2009), François Gabart (2010), Paul Meilhat (2011), Fabien Delahaye (2012), Yoann Richomme (2014), Charlie Dalin (2015), Martin Le Pape (2017) et Pierre Quiroga (2019) et Erwan Le Draoulec (2020).

Présentation des 5 candidats retenus pour la sélection Skipper Macif 2022 :

Loïs BERREHAR (27 ans)

Né en 1993 à Tours dans une famille au pied marin, Loïs Berrehar est plongé dès le plus jeune âge dans l’univers de la voile. À 8 ans, il commence les régates en Optimist et se tourne progressivement vers le catamaran, support sur lequel il attendra le plus haut niveau. Cependant, alors qu’il rêve de Jeux Olympiques en Tornado, le support est retiré par la Fédération Internationale. Loïs Berrehar ne se laisse pas abattre : il est déjà très attiré par la course au large. Il se fait repérer par Thomas Coville et intègre l’écurie Sodebo. Mais le jeune navigateur sait que pour accéder à l’élite, il n’y a pas meilleure école que celle du Figaro Bénéteau. En 2018, Loïs s’attaque donc à ce nouveau support et rejoint l’équipe Crédit Mutuelle Bretagne. C’est maintenant aux côtés du programme Skipper Macif qu’il souhaite poursuivre son apprentissage et atteindre l’excellence.

Robin FOLLIN (26 ans)

Véritable touche à tout, Robin Follin a toujours cherché à naviguer le plus possible, peu importe le support. Dériveur, quillard en flotte, Tour de France, match racing : autant de temps passé sur l’eau que d’expérience engendrée. À 26 ans, Robin affiche déjà 7 titres de champion du monde en SB20. Barreur de haut vol, le Niçois fédère autour de lui. Repéré par Team France Jeunes et Franck Cammas, il a, en 2017, barré le premier bateau français engagé dans la Youth America’s Cup. Navigant en Figaro depuis 2020, Robin espère maintenant poursuivre sa professionnalisation sous les couleurs de la Macif.

Estelle GRECK (31 ans)

Titulaire du Capitaine 200 Voile, Estelle Greck n’a pas moins de 5 transatlantiques à son actif ! Après le Mini 6.50, le Class40 et l’Ultim, c’est maintenant en Figaro que la navigatrice continue son aventure en course au large depuis 2021. C’est avec toute la persévérance, la ténacité, l’optimisme et la force tranquille qui la caractérise si bien, qu’Estelle parvient à terminer 1ère bizuth du championnat de France Elite de Course au Large et 24ème au classement général. Ambitieuse, elle souhaite maintenant continuer à structurer son projet au sein d’une équipe professionnelle.

Lucas RUAL (26 ans)

Lucas Rual, aussi originaire de l’école olympique, propose un projet inédit ! Tout juste de retour des Jeux Olympiques de Tokyo en 49er, le jeune sportif n’a pas une minute à perdre. Il souhaite renouer avec le large en poursuivant un double cursus : Skipper Macif et Jeux Olympiques 2024. Ses ressources lui ont déjà permis de créer un projet de haut niveau en utilisant différents leviers de performance pour essayer d’atteindre l’élite mondiale. Le Pogo 850 familial lui a donné le goût du large et à 17 ans, Lucas intègre le pôle Team Vendée Formation pour 2 ans de Figaro. Compétiteur mais pas que… Lucas a un diplôme d’ingénieur de l’INSA en électronique et réseau de communication. Persuadé de la complémentarité des deux programmes, il est certainement le profil de toutes les surprises.

Alexis THOMAS (25 ans)

Le jeune Rochelais est, lui aussi, tombé dans la marmite voile dès l’enfance. Depuis ses premières compétitions à l’âge de 6 ans, il a n’a plus jamais quitté son ciré optant un cursus 100% sport / études. Un choix assumé et stratégique qui lui a permis d’allier pratique et théorie avec à la clé un diplôme en construction navale. Fort de 18 années de préparations olympiques, il met le cap sur la course au large en 2019. En 2021, il réussit à séduire la Charente Maritime qui l’accompagne sur sa première saison de Figaro 3. Sous ses airs de jeune surfeur, Alexis se classe deuxième bizuth de la Solitaire du Figaro 2021, et prouve que l’appel du large est décidément un choix qui lui convient.