Rolex Middle Sea Race. Plus de 125 bateaux engagés

IRC Class 5 start 2018 Rolex Middle Sea Race, Valletta, Malta

A trois semaines du départ de la Rolex Middle Sea Race 2021, la liste des engagés ne cesse d’augmenter pour ce grand rendez-vous de la Méditerranée. 125 voiliers sont actuellement engagés, pas loin du record de 130 bateaux établi en 2018.

Le départ de Grand Harbour, La Valette, le samedi 23 octobre promet d’être encore spectaculaire. Le port historique débordant de bateaux partant par séries aux tirs de canon retentissant autour des fortifications du XVIe siècle. Le plus grand bateau enregistré est le 140 pieds Skorpios battant pavillon monégasque, le plus petit est le Hanse 311, de 9,45 m/31 pieds, le bateau italien Catina 4 de Gabriele Spaggiari.

Dans les bonnes conditions, le record de la course de 47 heures, 55 minutes et 3 secondes sera sérieusement menacé avec des Skorpios, le 30,48 m/100ft Comanche (CAY), le 27m/88ft Rambler (USA) sur la ligne, sans oublier les multicoques, dont le propre record est près de 9 heures plus lent que le temps course/monocoque. Maserati Multi70 (ITA), les deux MOD 70 : Mana (ITA) et Argo (USA), et le 24m/80ft Ultim’Emotion (FRA) doivent tous avoir de l’ambition, si les circonstances se prêtent à une course rapide. Le temps de référence actuel est établi depuis 2007, soit depuis 13 éditions.

Tous les yeux, cependant, seront rivés sur le prix principal: la victoire en IRC et le magnifique Rolex Middle Sea Race Trophy commandé en 1968 par le Royal Malta Yacht Club et la Malta Tourism Authority (alors, le Malta Government Tourist Board) et créé par le célèbre artiste local Emanuel Vincent « Emvin » Cremona.

Le pays hôte, Malte, a connu le plus de succès ces dernières années, remportant le trophée à quatre reprises depuis 2010. Au cours des deux dernières éditions, la famille Podesta, pilotant le First 45 Elusive 2, a remporté le prix ultime. Aaron, Christoph et Maya avec leur équipe d’amis sont sur un triplé de victoires pour 2021, un exploit réalisé pour la dernière fois il y a plus de 40 ans par Nita IV de 1978 à 1980.

Lee Satariano a soulevé le trophée à deux reprises, en 2011 et 2014, sur son précédent bateau. Son dernier, le carbone HH42 Artie III, court cette année avec l’impulsion supplémentaire de plusieurs vainqueurs de course, Christian Ripard et Timmy Camilleri à bord.

Pendant ce temps, Jonathan Gambin avec son Dufour 44 Ton Ton Laferla, troisième au général l’an dernier, a acquis une belle expérience en ayant couru dans toutes les courses depuis 2008. Deux nouveaux bateaux participeront à la course seront sous la direction de skippers et d’équipages maltais qui connaissent également bien le parcours. Aaron Gatt Floridia est entré avec son tout nouveau ICE52 Otra Vez, conçu par Umberto Felci. Sebastian Ripard, le petit-fils de John Ripard Sr, vainqueur de la toute première course, sera le skipper d’un équipage entièrement maltais sur le tout nouveau J/99 Calypso. L’équipage comprend son père John Jr et son frère Tom. Comme Sebastian, ils ont tous les deux déjà remporté la course.

En 2018, le Courrier Recommandé de Géry Trenteseaux est devenu le troisième lauréat français. Cette année, au moins trois équipes françaises pourraient figurer parmi les prétendants. La NMD43 Albator, menée par Benoit Briand, a terminé troisième au classement général en 2018. Noel Racine a participé pour la dernière fois à la Rolex Middle Sea Race en 2016, terminant quatrième au classement général avec un JPK 1010. Cette année, Racine pilotera son nouveau JPK 1030, également nommé Foggy.

La course a vu une augmentation des inscriptions de la Fédération de Russie au cours des dernières années et cette édition ne fait pas exception avec sept équipes en compétition. Parmi ceux-ci, citons le JPK 1080 d’Igor Rytov, Bogatyr, qui a remporté la victoire en 2016, le premier yacht russe à remporter l’une des classiques au large de 600 milles ; ainsi que Alexey Moskvin J/122 Buran, troisième au classement général en 2020, et le JPK 1180 Rossko de Timofey Zhbankov, cinquième en 2020.

Quelque 19 équipes italiennes sont attendues et avec 14 victoires au classement général sur 41, l’Italie a le plus de victoires dans l’histoire de la course. Les bateaux à surveiller incluent le Comet 45 Libertine de Marco Paolucci et le J/109 Chestress de Leonardo Petti.

De manière peut-être surprenante, les prétendants du Royaume-Uni n’ont remporté le classement général qu’à deux reprises, le Nokia de Charles Dunstone en 2003 et l’Alegre d’Andres Soriano en 2009. 13 équipes britanniques sont actuellement inscrites. Certains étaient en pleine forme lors de la Rolex Fastnet Race 2021 et trois de ces équipages feront leurs débuts ici : le commodore du RORC James Neville avec son HH42 Ino XXX a terminé deuxième au classement général de la Rolex Fastnet, le Lombard 46 Pata Negra d’Andrew Hall a terminé troisième et le SailPlane Mat12 de Rob Bottomley a terminé cinquième. Il serait imprudent d’exclure Mark Emerson et l’A13 Phosphorus II, qui ont terminé sixième et ont couru ce parcours dans un bateau précédent en 2015.

L’Allemagne a remporté deux victoires et deux inscriptions sont probablement en lice cette fois-ci. Carl-Peter Forster pilotera le TP52 Freccia Rossa, qui, dans différentes mains, a terminé septième au classement général en 2020. Les TP52 ont remporté un grand succès dans la course en remportant trois fois au cours des 10 dernières éditions. Maximilian Klink participe à sa cinquième course avec un tout nouveau Botin 52, Caro, hautement optimisé pour l’IRC.

La Hongrie, la Suède et la Suisse n’ont jamais remporté la Rolex Middle Sea Race. Les concurrents réguliers Marton Jozsa et Reichel Pugh 60 Wild Joe (HUN) et Franco Niggeler avec le Cookson 50 Kuka 3 (SUI) espèrent mener leur nation respective à une première. Wild Joe et Kuka 3 ont tous deux montré la forme dans les éditions précédentes. En provenance de Suède, l’Elliott 44 Matador de Jonas Grander arrive après une quatrième place à la Rolex Fastnet Race 2021.

Enfin, les yachts monocoques Maxi ont la capacité non seulement de remporter les honneurs de ligne et de battre des records, mais aussi de gagner au classement général après correction du temps IRC. La preuve en est que le Rambler de 27,5 m/90 pieds de George David a réalisé le triplé en 2007, précédé par Zephyrus IV en 2000. Des doubles vainqueurs jonchent l’histoire de la course, avec Atalanta II en 2005 et Benbow en 1977 étant deux des notables.

Au total, la 42e Rolex Middle Sea Race peut s’affirmer comme un succès quel qu’en soit le résultat.