Des modifications au plan de pont de Spindrift Racing

Première séance d`entraînement Spindrift Racing
DR

D’une configuration, l’an dernier, de quatre colonnes et huit wincheurs, ils passent maintenant à trois colonnes et six wincheurs en version équipage pour l’Atlantique Nord, puis à deux colonnes seulement en solitaire, complétées par un vélo  fixé sur le pont qui permettra à Yann de mouliner en alternance avec les jambes. Le plus gros travail réside dans l’optimisation des transmissions pour que les efforts restent acceptables en solitaire. Yann prendra plus de temps pour faire les choses mais cela lui permettra de compenser l’absence des autres équipiers. Tout sera surtout une question d’anticipation pour faire les bons choix en termes de manœuvres ou de changements de voiles.

- Publicité -

Que ce soit aussi pour la cellule de vie extérieure ou les pilotes automatiques, l’équipe fait en sorte que tout soit à portée de mains de Yann pour rationnaliser ses dépenses physiques, n’ayant pas d’équipier à qui passer le relais pour aller récupérer dans la bannette. C’est exactement ça l’ergonomie, lorsque la machine s’adapte à l’homme pour que celui-ci donne le meilleur de lui-même, le plus longtemps possible.