1000 Milles des Sables. Leyton vers la victoire, Douget imprime son rythme, abandon pour Gerkens

Après une nuit active durant laquelle il a multiplié les manœuvres Sam Goodchild devrait l’emporter alors qu’il ne reste plus que 2 bateaux sur 5 en course. Il est attendu sur la ligne d’arrivée ce mardi 12 avril, en début d’après-midi. En Class40, la course est super avec Corentin Douguet qui impose son rythme.

Cet affaiblissement va naturellement impacter principalement la flotte des Class40, dont les leaders ont débordé ce matin l’Occidentale de Sein peu après 8h30. Dans l’immédiat, en tous les cas, Corentin Douguet continue d’imprimer le rythme avec aisance sur son tout nouveau LiftV2, mais dans son sillage Ian Lipinski (Crédit Mutuel), Simon Koster (Banque du Léman), Axel Tréhin (Project Rescue Ocean), Antoine Magré (E. Leclerc Ville La Grand) et Nicolas d’Estais (HappyVore), s’accrochent et ne lâchent rien. « Le vieux Figariste essaye de s’échapper tout le temps mais il y a toujours de la molle qui nous le ramène en distance de frappe. C’est loin d’être fini cette histoire si l’on regarde la météo ! », assure Koster. De fait, si l’on observe les modèles, force est de constater que les 250 milles de course s’annoncent relativement complexes. En effet, si, pour l’heure, le skipper de Quéguiner – Innoveo et ses chasseurs profitent d’un flux de sud soufflant entre 15 et 17 nœuds pour rejoindre la marque virtuelle de Ouest Gascogne, la situation va se compliquer ensuite ainsi que l’explique Christian Dumard, le consultant météo de la course : « Les concurrents vont devoir gérer de nombreuses phases de transition et évoluer principalement au près et au reaching dans des vents pas très forts (entre 3 et 10 nœuds). » Dans ce contexte, leurs ETA (estimations d’heure d’arrivée) se situent dans la nuit de mercredi à jeudi ou, au plus tard, jeudi dans la journée.

A noter par ailleurs :

Aux environs de 8 heures, Jonas Gerckens a pris contact avec la Direction de course pour signifier son abandon dans cette 2e édition de la 1000 Milles des Sables. Le skipper de Volvo, contrarié par quelques petits soucis techniques, fait actuellement route en direction de Lorient.