Victoire de Lipinski/Picault en proto, fin tragique en Série

@ Simon-Jourdan

Ian Lipinski et Sébastien Picault ont franchi la ligne de ce 31ème Mini Fastnet à 08 heures 13 minutes 08 secondes et remportent ainsi une victoire éclatante. Le vent est revenu en fin de nuit et c’est à plus de 10 noeuds que le proto « Griffon.fr » (865) a fait son entrée en baie de Douarnenez. En tête depuis le début de la régate, le coursier bleu n’a laissé à personne le soin de mener la flotte de cette victorieuse balade irlandaise.

C’est avec une banane grande comme ça que Ian Lipinski et Sébastien Picault sont arrivés avec leur « Griffon.fr » aux pontons de Tréboul.
« Pic », comme l’appellent ses potes était volubile à souhait. Généralement taiseux, le Concarnois, à l’abri de sa chevelure de Viking, a plutôt l’habitude des borborygmes ou des grognements. En ce matin d’arrivée victorieuse, il répondait avec un plaisir évident à toutes les questions. De son côté, Ian laissait la parole, avec un plaisir tout aussi évident, à son co-skipper, mais aussi ami de longue date.
Le proto « Wild Side » (753) d’Emmanuel Renaud et Nicolas d’Estais est arrivé deuxième suivi de Maxime Sallé / Ludovic Mechin.

Le podium des prototypes*
1. 865 – Ian Lipinski / Sébastien Picault – Griffon.fr – arrivé ce matin à 8h 13mn 08s, a bouclé le parcours en 3jours 13h 3mn 8s
2. 753 – Emmanuel Renaud / Nicolas d’Estais – Wild Side – arrivé à 12h 37mn 00s
3. 618 – Maxime Sallé / Ludovic Mechin – On the road again 2 – arrivé à 13h 16mn 05s

En série, un terrible coup de théâtre
Terrible ! C’est terrible ce qu’il vient d’arriver à l’équipage Tchèque du « Pogo Dancer » ! Il était en tête des Séries à l’entrée de la baie de Douarnenez, quelques milles encore à parcourir pour lever les bras au ciel et savourer une victoire arrachée de haute lutte après presque quatre jours et nuits d’un combat incessant. A terre, le drapeau Tchèque était déjà sorti, les titres des journalistes déjà trouvés, les copies prêtes à envoyer. Et puis « bim! paf ! », une sorte de crochet du sort sous le menton et c’est le KO ! Un trou sans le moindre souffle de vent, plus rien, la mer se fait glu, plus rien ne bouge. Et là, un peu plus loin, à peine quelques encablures en arrière, les voiles gonflées des adversaires qui continuent de glisser sur l’Océan. Mètre après mètre, l’avance fond comme neige au soleil ! Ils sont là, juste derrière…à côté, à toucher…ça y est, ils sont devant ! C’est plié, foutu, la victoire leur échappe, comme un nuage qui passe. C’est à pleurer, la joie change de bord, le ciel est le même, mais les bras qui se dressent ont changé de camp, et seule la victoire est jolie.

@ Simon Jourdan
@ Simon Jourdan

Le podium :
1. 869 – C’est Charly Fernbach et Davy Beaudart – « Le Fauffiffon Hénaff » qui l’emportent à 12h 36mn 20s,
parcours bouclé en 3jours 17h 26mn 20s
2. 887 – Pierre Chedeville et Paul Cloarec -« Blue Orange Games – Seaowl » à 12h 36mn 57s
3. 913 – Germain Kerleveo et Fred Duthil « Technique Voile » à 12h 38mn 26s

suivi de :
4. 909 – Tanguy Bouroullec et Erwan Tymen « Pogo Partners » à 12h 39mn 26s
5. 910 – Tom Dolan et François Jambou « Offshoresailing.fr » à 12h 39mn 36s
6. 902 – Clarisse Cremer et Clément Bouyssou « TBS » à 12h 40mn 56s
7. 908 – Pavel Roubal et Milan Kolacek « Pogo Dancer » à 12h 41mn 30s