Ultim. Actual : La course contre la montre est lancée…

Après avoir cassé sa dérive centrale lors de la Finistère Atlantique, le Team Actual a du renoncer à participer à la Drheam Cup ce week-end. a course contre la montre commence pour réparer à temps pour la départ de al Route du Rhum.

- Publicité -

48 heures après avoir conclu la Finistère Atlantique challenge ACTION ENFANCE et être rentré à la Trinité sur mer, Actual Ultim 3 vient de reprendre la mer, cap sur Saint-Malo, lundi 11 juillet. Si l’analyse de l’état de la dérive abimée en course va contraindre le Team Actual à des réparations avant de prendre le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, il maintient toutefois son programme de préparation qui passe par… Saint-Malo ce mardi.

15 semaines, c’est le temps qu’il reste à Yves Le Blevec et son équipe pour réparer une dérive endommagée, se qualifier, qualifier son skipper remplaçant, Anthony Marchand, s’entraîner en solitaire et se présenter le 25 octobre, date limite imposée par l’organisateur,
à Saint-Malo, avant le départ le 6 novembre.

Yves Le Blevec va donc devoir gérer le planning au mieux. Tout d’abord, il a dû faire le choix de ne pas maintenir sa participation à la prochaine course, la Dhream Cup, au départ de Cherbourg le 17 juillet prochain, avec un bateau qui ne serait pas à 100% de son potentiel : « un vrai regret de ne pas être au rendez-vous de ce grand Prix de France de course au large, qui annonce un très joli plateau.

Toutefois, dans l’optique de sa préparation au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, Le Team Actual s’est entièrement mobilisé durant tout le week-end pour confectionner une dérive de fortune afin de mettre le cap sur Saint-Malo lundi 11 juillet au soir. Prévu de longue date, Yves le Blevec tenait à maintenir impérativement le repérage du passage de l’écluse de Saint-Malo. La largeur de l’écluse du port de Saint-Malo est à peine plus large que celle d’un Ultim. Avoir déjà effectué la manœuvre délicate, 4 mois avant le départ de la course évitera un stress inutile 12 jours avant le départ de la course. Actual Ultim 3 sera donc ce mardi en fin d’après-midi à 17h50, à Saint-Malo pour un test déterminant.
Puis, Yves Le Blevec effectuera un parcours de qualification de 1200 milles en solitaire, nécessaire à la validation de son inscription à la course.
Les mots d’Yves Le Blevec : ” Malgré l’avarie, cette course a boosté ma confiance en moi et dans le bateau. Je me sens beaucoup plus en confiance et c’est un objectif que je voulais atteindre personnellement. Le transfert de foils automatisé a bien fonctionné, les réglages du pilote automatique ont été trouvés et optimisés. Nous devons maintenant nous préparer à une longue immobilisation de la dérive. Actuellement les délais de fourniture des matériaux, par les prestataires sont très tendus. La course contre la montre est lancée… »