Route du Rhum. Jean-Pierre Dick sera au départ avec son JP54

Jean-Pierre Dick sera au départ de la prochaine Route du Rhum sur « Notre Méditerranée, Ville de Nice » à bord d’un monocoque de sa conception, le JP 54 The Kid en catégorie « mono Rhum ».

- Publicité -

« Retraité » de la classe Imoca, Jean-Pierre Dick continue à traverser les océans sur son JP 54 The Kid. Il a récemment participé à la Caribbean 600. Ce nom de baptême n’est pas anodin. Ce prototype est né la même année que son fils et est issu des 60 pieds Imoca du Vendée Globe, bien que moins extrême. Ce bateau de dix-sept mètres construit en Nouvelle Zélande, il l’a conçu avec l’architecte Guillaume Verdier, et l’a naturellement nommé « Notre Méditerranée, Ville de Nice », sa ville natale. « Depuis quatre ans, j’ai entrepris de transmettre à des amateurs passionnés ce que l’océan m’a appris au travers des courses au large. Je reviens au Rhum en solitaire, cette grande classique de la voile française si exigeante. Ma soif de compétition et mon goût de la haute mer sont toujours intacts. J’ai envie de remporter enfin cette épreuve, car mon meilleur résultat est 3ème en 2006 face à des marins légendaires que sont Roland Jourdain et Jean le Cam. »Projet de décoration du JP54 « Notre Méditerranée – Ville de Nice » pour la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2022.

Jean-Pierre Dick souhaite à l’occasion de cette douzième Route du Rhum –Destination Guadeloupe mettre en valeur la Méditerranée et Nice en particulier. « Mare Nostrum » comme disaient les Romains, « Notre Mer » est le berceau de notre culture. Cette mer qui communique avec l’océan Atlantique juste par l’étroit détroit de Gibraltar est un espace quasi fermé, fragile à l’extrême. Pourtant, la biodiversité y est toujours bien présente entre baleines, tortues, mérous… Il nous faut la valoriser pour mieux la préserver. J’ai la chance de porter les couleurs de ma ville natale depuis des années et de participer à la sensibilisation des jeunes Niçois à leur espace maritime ainsi que de leur transmettre ma passion de marin » aime rappeler le marin. La baie des Anges est l’une des plus merveilleuses au monde et je souhaite démontrer qu’elle est encore plus belle vue de la mer que de la « promenade des Anglais ».

Jean-Pierre Dick après plus de centaines de milliers de milles chez lui en Méditerranée et autour du globe, pourrait enfin « jeter l’ancre ». Mais avec son voilier « Notre Méditerranée – Ville de Nice », il se lance dans ce énième défi, comme une évidence, et ce afin de porter haut les couleurs de ses origines. Un vrai retour aux sources donc !