Normandie Channel Race. Transmanche express

Les 30 Class40 se sont élancés ce dimanche pour la 13ème Normandy Channel Race dans une atmosphère orageuse dans un flux d’Est / Sud-Est d’une petite dizaine de nœuds. Les Class40 Quéguiner-Innoveo, Redman et Legallais se sont rendus coup sur coup sur ce parcours construit concocté par la direction de course. Mais, à la surprise générale, c’est finalement Pierre Casenave-Péré et Fabien Delahaye qui se sont imposés à domicile, devant un public conquis, en enroulant en premier la dernière bouée de ce côtier. Une bonne entame qui a permis aux locaux de l’étape de faire le plein de confiance avant de s’élancer à l’assaut de la traversée de la Manche. En faisant preuve d’opportunisme et en signant des virements de bord d’une impeccable propreté, Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria à bord de Crédit Mutuel, ont su se glisser second au pointage. Suit un des grands favoris de cette édition 2022, Corentin Douguet et Yoann Richomme à bord Quéguiner-Innoveo.

- Publicité -

Une transmanche express

La transmanche a été extrêmement rapide pour la flotte. Les équipages ont bénéficié d’un vent plus soutenu qu’annoncé leur permettant une traversée à grande vitesse. Certains bateaux ont même été pointé à plus de 17 nœuds… défiant ainsi tous les routages. C’est donc vers 20h30 que le premier Class40, Quéguiner-Innoveo, pointait son étrave à l’entrée du Solent. Le contournement de l’île de Wight, habituellement piégeux et redouté, n’en fut rien. Les concurrents ont bénéficié d’un courant favorable tout en trouvant les bonnes bascules de vent et la route la plus courte. Les Class40 se sont rendus coup sur coup, changeant de leader toutes les 15 minutes, au gré des empannages et des choix de route. Le premier duo s’est extirpé du Solent à 23h30.

Depuis, c’est accompagnés d’orages que les marins naviguent le long des côtes sud-anglaises. « Des orages incroyables avec beaucoup d’éclairs et de pluie, voilà comment s’est passé la fin du Solent et le début de la route vers l’Ouest. C’était à chaque fois très beau mais aussi très inquiétant. » rapporte Ian Lipinski, skipper du Class40 Crédit Mutuel.

Dans ces conditions menaçantes, c’est le Class40 Inter Invest qui s’en sort le mieux. Matthieu Perraut et Kévin Bloch sont les premiers à déclencher les hostilités et à virer vers le sud. En choisissant de s’écarter de la côte en premier, ils sont ainsi les premiers à bénéficier de la bascule de courant, plus fort au large qu’à terre.

À noter que le Class40 Infuence, skippé par Andrea Fornaro et Igor Goikhberg, est en escale à Weymouth pour des soucis electronique.