Mondial de course au large en double mixte : Claudia Rossi et Pietro D’Ali s’imposent en Italie

Hempel Double Mixed Offshore World Championship Marina Militare Nastro Rosa Tour 2021 Marina di Ravenna, 24 settembre 2021 © MMNRT/Zerogradinord

La première épreuve du championnat du monde de course au large en double mixte s’est tenue en Italie sur des Figaro Bénéteau 3. Des Figaros parfaitement monotypes mais équipés du minimum en électronique. C’est l’équipage italien Claudia Rossi et Pietro D’Ali qui s’impose devant Giovanna Valsecchi/Andrea Pendibene et les Belges Jonas Gerckens et Sophie Faguet.

L’équipe italienne Claudia Rossi et Pietro D’Alì ont été couronnés vainqueurs du championnat du monde de l’offshore mixte en double après une dernière étape âprement disputée à Venise. Lorsque la dernière étape a commencé à l’heure du déjeuner vendredi, Rossi et D’Ali étaient lents à sortir des blocs de départ de la course nocturne de 100 milles de Marina di Ravenna, mais le duo italien a lancé son Figaro 3, ITA1 Team ENIT, en marche et a pris la tête à la mi-course.

Le soleil levant avait du mal à percer la brume matinale vénitienne, mais émergeant de la morosité en tête était ITA1 Team ENIT, franchissant la ligne en premier et remportant le titre de champion. Quatre minutes plus tard, l’équipe ESP espagnole franchissait la deuxième place, suivie par l’équipe belge qui prenait la troisième place à seulement quatre secondes du vainqueur de l’étape précédente, ITA2 Marina Militare.

Lorsque les bateaux sont arrivés dans le bassin militaire au cœur de Venise, l’Arsenale di Venezia, il y avait peu de visages souriants. L’approche finale de Venise impliquait de naviguer autour d’une myriade de zones restreintes en raison de plates-formes pétrolières, et certaines équipes ont protesté contre d’autres pour demander des éclaircissements sur la question de savoir si d’autres avaient enfreint les restrictions. Il n’y avait pas encore de gagnant clair.

Après quelques heures de délibération intense mais amicale avec le jury international, plusieurs équipes ont reçu des points de pénalité pour des erreurs de navigation. Pour Rossi et D’Ali, le champagne est resté glacé jusqu’à la fin des protestations. Finalement, cependant, les Italiens ont réussi à faire sauter le bouchon, une libération d’émotion car ils ont enfin pu célébrer le fait d’être les premiers champions du monde de la compétition offshore mixte à deux.

Rossi a partagé ses sentiments après avoir entendu le résultat. « C’est un sentiment incroyable, c’est comme un rêve qui s’est réalisé. Nous nous sommes battus jusqu’à la fin, mais nous avons ensuite eu des protestations à discuter, donc ce n’était pas vraiment facile. Mais maintenant, nous pouvons simplement nous sentir bien et faire la fête ensemble parce que nous fait une belle course et un excellent travail d’équipe ensemble. »

Agé de 29 ans, Rossi a exactement la moitié de l’âge de Pietro D’Ali, l’un des concurrents de course au large les plus expérimentés et respectés d’Italie. D’Ali a commenté : « Pour revenir à la course au large dans cette épreuve, après la Solitaire du Figaro et la Transat, c’est un plaisir de naviguer à nouveau. J’espère que ce format continuera à l’avenir. C’est un format parfait pour les Jeux olympiques.« 

L’autre équipe italienne a terminé deuxième, ITA2 Marina Militare pilotée par Giovanna Valsecchi et Andrea Pendibene. Deux équipes italiennes gagnantes à domicile ne racontent pas à quel point ce championnat était serré entre les 10 équipes représentant huit nations. L’équipe belge (Sophia Faguet & Jonas Gerckens) a couru les vainqueurs de très près pour la victoire au classement général mais a dû se contenter de la troisième place au classement général.

L’équipe d’Afrique du Sud, composée de Michaela Robinson (21 ans) et Siyanda Vato (28 ans), arrivait à la quatrième place et surpassait son manque d’expérience en mer. « Nous avons passé 11 ans à courir les uns contre les autres », a déclaré Vato, « mais c’était la première fois que nous courions ensemble. Nous avons très bien travaillé ensemble en équipe, nous avons accompli bien plus que nous n’aurions pu rêver. , beaucoup de points positifs! »

Deux des frères et sœurs de Michaela, Brennan et Catherine, ont quitté le Royaume-Uni tôt le matin pour créer une surprise familiale sur leur jeune sœur avant qu’elle ne rentre en Afrique du Sud. Idem pour Lennea Floser de Team Sweden, qui était ravie de voir un certain nombre de sa famille attendre sur le quai de Venise pour l’accueillir à terre. Sa sœur cadette Josefin débordait de fierté pour Lennea. « Tellement incroyable. Je suis si fière d’elle. Elle atteint toujours de nouveaux objectifs et elle avance toujours, jamais en arrière. C’est très impressionnant ce qu’elle a fait. »

Ce soir, devant le secrétaire d’État italien à la défense, la remise des prix s’est déroulée à l’Arsenale di Venezia, conclusion brillante d’un tout nouveau format de championnat du monde.

Dix équipes de huit nations ont participé à ce championnat du monde inaugural. Dans le cadre de la tournée Marina Militare Nastro Rosa 2021 autour de l’Italie, le championnat du monde d’offshore mixte à deux personnes Hempel 2021 était une course de 816 nm sur des quillards semi-foiling Figaro 3. L’événement s’est déroulé sur trois superbes étapes le long de la côte adriatique :

Étape 1 : Brindisi à Bari
Étape 2 : Bari à Marina di Ravenna
Étape 3 : Marina di Ravenna à Venise

Il y avait des équipes représentant l’Italie, la Belgique, les États-Unis, l’Afrique du Sud, la Grande Grande-Bretagne, Espagne, Suède et Pologne.