Championnat du Monde Double Mixed Offshore. Les italiens l’emportent devant les Uruguayens et les Français

Le Championnat du Monde de course en large en double mixte qui se déroulait en Italie sur des Figaro Bénéteau 3 n’a pas réussi aux Français Loison-Ragueneau qui terminent 3e derrière l’L’Italie et l’Uruguay après 48 heures de course et 252 milles parcourus. 30 secondes seulement ont séparé les deux premiers sur la ligne d’arrivée.

- Publicité -

L’équipe Italia, composée de Giovanni di Monaco et Cecilia Zorzi, a été la première à franchir la ligne d’arrivée : l’équipage italien, qui lors de la deuxième nuit en mer était à mi-chemin du classement, a été le protagoniste d’un retour extraordinaire dans les premières heures de le matin, faisant preuve d’habileté et de tactique dans l’exploitation des brises presque évanescentes qui ont conduit le bateau dans le golfe de Piran, en Slovénie, dépassant le duo France-Belgique qui jusque-là disputait la tête du classement.

“Une régate exigeante et techniquement difficile” a commenté Cecilia Zorzi, qui avec ce succès remporte un all-in dans les épreuves internationales DMO, ayant déjà remporté le titre européen cette année, toujours jumelé avec Giovanni di Monaco, pour continuer : “Nous avons bien commencé, les moments les plus difficiles sont survenus dans la nuit, le premier comme le deuxième jour. Nous avons dû faire des choix tactiques difficiles et pouvoir remporter la victoire de plusieurs mètres est une grande satisfaction”, a déclaré le coéquipier Di Monaco.

Le succès de l’équipage Zorzi-Di Monaco dans le championnat du monde DMO à Portoroz signifie que le titre mondial reste pour la deuxième année consécutive en Italie, après la victoire en 2021 de Claudia Rossi et Pietro d’Alì à Venise.

La médaille d’argent revient à l’équipage porte-drapeau de l’Uruguay composé de Federico Waksman et Sofia Fontanesi : dans ce cas également, comme pour Team Italia, le duo uruguayen a réussi à mettre en place un retour remarqué sur l’équipe de France de Loison-Ragueneau, qui avait mené la flotte pendant plus de 30 heures et a terminé le Championnat en troisième position au classement général.

« Un autre championnat du monde s’achève aujourd’hui et c’est pour nous une source de grande satisfaction. La flotte s’est montrée une fois de plus compétitive et homogène, la référence internationale de la discipline du Double Mixed Offshore. Le fait que les équilibres de classement aient n’a été déterminé que dans les tous derniers mètres avant l’arrivée, face à un parcours de plus de 250 milles, démontre à quel point les courses de Nastro Rosa sont à chaque fois passionnantes. Veloce”, a commenté le PDG de SSI, Riccardo Simoneschi, à la fin de l’événement. a commenté le PDG de SSI, Riccardo Simoneschi, à la fin de l’événement.

En quittant Portorož, la flotte de dix Beneteau Figaro 3 retourne à Venise d’où, le dimanche 6 novembre, débutera la régate la plus dure et la plus excitante du Nastro Rosa Tour : nous parlons du Nastro Rosa Veloce, un tour sans escale de L’Italie de Venise à Gênes.