Les jeunes skippers affichent leurs ambitions

Skippers Youth America`s Cup 2013
DR

Arthur Ponroy, Next World Energy (FRA) : « La France est riche d’une longue tradition en multicoque mais de nombreux talents sont aujourd’hui réunis dans cette flotte. Ce ne sera pas facile de gagner. Nous avons bénéficié des bons conseils de Loïck Peyron et du soutien d’Energy Team, présent sur le circuit des America’s Cup World Series. Son conseil le plus précieux était ‘Amusez-vous bien !’ ».

Charlie Ekberg, Swedish Youth Challenge (SWE) : « Le niveau des équipes en lice est vraiment très haut. Je pense que la compétition sera même plus intense que durant les America’s Cup World Series. Depuis notre arrivée et grâce au soutien d’Artemis Racing nous avons beaucoup appris ces dernières semaines. Nous pensons que nous pouvons remporter cette épreuve ».

Lucien Cujean, Team Tilt (SUI) : « Nous avons totalisé près de 150 jours d’entraînements en Suisse et en Europe. Les pronostics sont difficiles à établir parmi toutes ces équipes. Le suspense reste entier. Les courses contre la montre seront une formidable occasion pour tester et repousser les limites des bateaux ».

Michael Menninger, American Youth Sailing Force (USA) : « Nous nous sommes beaucoup entraînés en baie de San Francisco, surtout en catamaran SL 33, et ce fut très bénéfique. La Baie est un plan d’eau très tactique. La brise est stable mais le courant et ses nombreuses spécificités jouent un rôle important ».

Charlie Buckingham, USA45 Racing (USA) : « L’America’s Cup et les Jeux Olympiques sont les compétitions plus prestigieuses en voile et cette nouvelle épreuve constitue aussi une opportunité sans précédent. Notre équipe a été rudement sélectionnée. Lors de chaque sortie à bord de ce catamaran, j’apprend quelque chose de nouveau en rapport avec la régate de haute performance et je m’en félicite ».

Jason Waterhouse, Objective Australia (AUS) : « Ce n’est pas un hasard si beaucoup d’Australiens sont impliqués dans la Coupe car nous avons de nombreux mentors tels que, Jimmy Spithill, Darren Bundock, Nathan Outteridge. C’est une véritable chance pour glisser un pied dans le monde de l’America’s Cup et de nous faire connaître, c’est pourquoi nous allons faire de notre mieux ».

Philip Buhl, All in Racing (ALL) : « Les conseils de Roman et d’Hans-Peter, qui sont tous deux très expérimentés, ont été très utiles. Ils nous ont donné les clés pour progresser. Les départs en flotte au portant sont carrément spectaculaires. Les régates sont intenses et au contact entre les 10 bateaux tous alignés au départ qui est crucial »

Peter Burling, NZL Sailing Team avec Emirates Team New Zealand (NZL): « C’est un avantage pour moi d’avoir participé aux America’s Cup World Series, mais tout le monde a beaucoup progressé ces derniers mois et la compétition s’annonce très intense ».

Will Tiller, Full Metal Jacket Racing (NZL) : « Nous avons été formés à l’école du match racing, à bord de quillards qui sont beaucoup plus lents que les AC45. Mais dès que la Red Bull Youth America’s Cup a été confirmée, nous nous sommes inscrits sans aucune hésitation. Tout le monde a découvert l’univers des multicoques. Nous avons commencé au niveau 0 et l’équipe est désormais capable de rivaliser avec les meilleurs ».

Antonio Mello, ROFF/Cascais Sailing Team (POR) : « Les départs vont être essentiels lors de ces courses en flotte. Les équipages qui enrouleront en tête la première marque en tête tireront leur épingle du jeu. Même s’il est possible de regagner du terrain sur les bords de portant. Le niveau des équipes est élevé. Rien n’est joué à l’avance ».