Le reacher, une solution hybride pour Spindrift Racing

Spindrift Racing
DR

La grand voile comme celles portées à l’avant ont été modifiées suite à la réduction du mât cet hiver en vue du programme équipage et solo de la saison. Spindrift 2 possède néanmoins une GV de 365 mètres carrés. Taillée pour le plus grand trimaran de course actuel, elle reste unique au monde. Toujours pour gagner du poids et simplifier le maniement du bateau, l’équipage aura maintenant le choix entre quatre voiles d’avant au lieu de sept en 2013.

- Publicité -

Gautier Sergent : « Cette année, il fallait réduire le nombre de voiles mais l’ensemble devait rester polyvalent, » poursuit le designer. « De là est né le ‘reacher’, une solution hydride qui fonctionne à la fois au près et au portant. Équivalent du petit gennaker pour glisser dans une brise de 35 à 40 nœuds, ce ‘mutant’ permet aussi de remonter au vent dans du vent médium de 10/12 nœuds. Cela permet donc d’embarquer une voile au lieu de deux. »

« Les outils informatiques de modélisation ont beaucoup évolué ces dernières années, » explique Gautier. « Nous savions déjà bien appréhender les efforts sur les structures mais, aujourd’hui, nous pouvons prendre en compte la viscosité des fluides, c’est-à-dire mieux reproduire les effets de l’écoulement du vent sur les voiles et simuler par exemple les turbulences de façon précise. Les voiles de Spindrift 2 sont tellement grandes qu’il est impossible de reproduire le comportement des profils en soufflerie. Les outils numériques nous permettent ainsi de nous rapprocher toujours plus près de la réalité. »

Après la conception, la garde robe 2014 prend forme dans l’usine North Sails du Nevada (USA) avant d’être terminée sur le plancher à Vannes puis testée en navigation au départ de La Trinité-sur-Mer.

Les voiles du maxi-trimaran Spindrift 2
Grand Voile : 365 m2 (310 kg)
Reacher : 292 m2 (110 kg)
Trinquette : 166 m2 (120 kg)
ORC : 72 m2 (70 kg)
Gennaker : 440 m2 (115 kg)